Nouvelles recettes

Conseils pour les nouvelles mamans

Conseils pour les nouvelles mamans

Par Helen Crawley

Être une nouvelle maman est une expérience bouleversante, excitante, épuisante et très nouvelle pour beaucoup, et il peut être difficile de gérer vos propres besoins ainsi que ceux d'un nouveau bébé. Bien manger est important pour toutes les nouvelles mamans pour aider à la récupération et prendre soin d'un nouveau bébé. De petits repas réguliers peuvent être particulièrement utiles au début, et une gamme de mini-repas nutritifs peut aider les mamans à faire face aux changements de couche et aux tétées fréquents, quelle que soit la manière dont elles choisissent de nourrir leur bébé. Apprendre à manger d'une main et bercer ou allaiter un bébé dans une autre est une compétence que les nouvelles mamans apprennent incroyablement rapidement, donc les mini-repas qui peuvent être mangés d'une seule main peuvent être particulièrement utiles.

Si vous allaitez exclusivement au cours des premiers mois, vous aurez peut-être besoin d'un supplément d'énergie (calories). Cependant, certaines femmes constatent que leur appétit n'augmente pas et, à moins que vous n'ayez faim ou que vous perdiez du poids, il n'est pas nécessaire d'essayer de manger plus. Buvez quand vous avez soif et limitez votre consommation d'alcool et de caféine comme vous le faisiez pendant la grossesse - le verre de fête ne fera pas de mal à votre bébé, mais la plupart des femmes qui allaitent et les nouvelles mamans n'ont pas envie de boire beaucoup de toute façon. Si vous choisissez de prendre un verre, essayez de ne pas dépasser une ou deux unités, une à deux fois par semaine.

Les mamans qui allaitent produiront toujours suffisamment de lait pour leur bébé, même si elles mangent mal elles-mêmes - mais il est conseillé de bien manger pour votre propre santé et de vous assurer d'être bien préparé sur le plan nutritionnel si vous avez un autre bébé à l'avenir.

La plupart des mamans voudront retrouver leur poids d'avant la grossesse dans les mois qui suivent l'accouchement, mais les femmes sont toutes différentes, et quelle que soit la manière dont vous choisissez de nourrir votre bébé, il vous faudra peut-être un certain temps pour retrouver votre poids normal. C'est probablement une bonne idée d'attendre le contrôle de six semaines après l'accouchement avant de considérer votre poids et votre silhouette, afin que vous vous soyez rétabli de l'accouchement et, si vous allaitez, que cela se soit installé. De nombreuses femmes constatent que leur corps retrouve rapidement sa forme d'avant la grossesse une fois que l'allaitement est bien établi et qu'elles retrouvent le même mode de vie actif qu'avant de tomber enceinte. Les preuves suggèrent qu'après trois à quatre mois, les femmes qui allaitent sont plus minces que les femmes qui ne le font pas. Si vous vous inquiétez de votre poids, parlez-en à votre sage-femme, à votre infirmière visiteuse ou à votre médecin généraliste, car des conseils spécifiques peuvent être proposés aux femmes après l'accouchement.

Pour plus de conseils et d'informations utiles, visitez:


Feuille-Pan Jeudi

Choisissez une protéine, ajoutez des légumes, puis travaillez dans une certaine saveur, par exemple une marinade ou un mélange d'épices. Vous avez le dîner et une seule casserole à nettoyer ! Recette à essayer: Cuisses de poulet collantes à l'abricot

Plus d'idées pour la soirée feuilletée

  • Filets de poulet, poivrons et assaisonnement pour fajita
  • Côtelettes de porc à l'érable et à la moutarde avec haricots verts
  • Crevettes à l'ail, au citron et aux courgettes
  • Saucisses de poulet aux pommes de terre, patates douces et oignons

10 conseils, sagesse et recettes pour un post-partum précoce : Pour les nouvelles mamans, les parents non gestants, les futures familles et la communauté de la famille.

Salut mes chéris. Je viens à vous aujourd'hui avec un article de blog qui est en préparation depuis des années. Je trouve que lorsque je me répète sans cesse dans la vie, lorsque je remarque qu'on me pose sans cesse des questions dans mes cercles communautaires, c'est un signe clair pour moi qu'au lieu de continuer à raconter la même histoire encore et encore, il est temps de l'écrire et de le rendre disponible pour partager via un article de blog. C'est ainsi que ce blog a commencé après tout, de nombreuses personnes venant dans mon salon me demandant comment mieux se coiffer et prendre soin de soi. J'ai vu un besoin alors je l'ai abordé.

Cet article concerne les soins post-partum et s'adresse aux nouvelles mères, aux parents non gestationnels, aux futurs parents et aux proches des nouveaux parents. Et ce sont mes meilleures pratiques accumulées pour les soins personnels, trois naissances.

Ce billet de blog est un appel à l'action pour les communautés et les proches des nouvelles mères et des bébés, et une invitation à offrir un soutien sous forme d'amour et de soins au lieu d'articles doués, car je crois qu'une révolution de la grossesse, de la naissance et de la maternité dans la forme de soutien, d'amour et d'accès est nécessaire pour transformer les communautés.

Ceci est un appel à l'action pour être conscient des futures mères de votre communauté et des communautés voisines qui peuvent ne pas avoir le soutien et l'accès que vous pourriez avoir. Comment pouvez-vous vous présenter pour eux ? Comment pouvez-vous les aider à se sentir retenus dans leur cheminement vers la naissance et la maternité ? Veuillez partager ce message avec eux et leur demander s'ils aimeraient que vous les aidiez à préparer ces choses pour eux. Et sinon, demandez ce que vous pouvez faire pour les soutenir. Cela jette des ponts vers une communauté saine et des liens pour toutes les générations. Pour info, dans ce post, j'hésite entre parler à la future mère et parler à sa communauté. J'espère que ce n'est pas déroutant.

Voici un bref aperçu de ce qui va arriver dans ce post, pour clarifier ce que je veux que vous ayez en place pour vous-même (ou une aide à mettre en place pour les autres) pour vous préparer à l'accouchement : Temps et espace taillé pour guérir et tisser des liens. UNE équipe de soutien pour vérifier sur vous, votre repas de rêve cuit et prêt à manger après la naissance, un lot de Thé de sang de vie dans ton frigo, sucettes glacées à la chatte au congélateur avec quelques pots de liquide cicatrisant pour votre bain d'après-naissance, lingettes pour bébé/spray pour les fesses liquide prêt avec des lingettes, chlorophylle liquide prêt pour votre eau, Teinture Agripaume, Arnica et Ibuprofène à votre chevet pour vous aider avec les bords physiques et émotionnels post-partum, et un bouquet de fleurs fraîches ouvrant leurs fleurs à la lumière, quelque part dans votre chambre. Il existe évidemment de nombreuses autres façons de soutenir, mais celles-ci sont mes préférées.

La nouvelle maternité nous amène à la profondeur de notre propre capacité d'aimer et de protéger. Nous devons faire tout notre possible pour apporter cette profondeur à la poursuite de nos propres soins, afin que nous puissions prendre soin de nos bébés. Demander de l'aide lorsque nous en avons besoin est absolument crucial pour prendre soin de nous-mêmes et de nos bébés. Ce journal de bord est destiné à aider à mettre en place quelques petites choses très utiles afin que vous puissiez être un peu plus nourri et maintenu à travers le vaste océan du début du post-partum.

Cet article s'adresse également aux personnes qui ont des amis qui ont des bébés et qui se demandent quoi faire pour les aider. Comment pouvez-vous soutenir la nouvelle famille? Comment un nouveau parent non gestationnel peut-il soutenir son partenaire après la naissance de manière pratique et physique ? Que puis-je faire avec mes mains. Comment puis-je me présenter ?

J'ai rencontré beaucoup d'amis et de familles bien intentionnés qui ne savent pas comment se présenter pour une nouvelle maman, et j'ai appris d'autres mères qui l'ont compris, qui se présentent déjà en sachant ce dont j'ai besoin, sans perturber le lien entre maman et bébé , et offrant la nourriture dont nous avons tant besoin sans rien demander en retour. Cet article de blog est destiné à ceux qui ne savent pas quoi faire mais qui souhaitent soutenir les nouveaux parents, et il est dédié à toutes les mamans qui ont partagé avec moi leur sagesse de guérison et de nourrissage préférée après la naissance. Que la tradition perdure.

Je vous invite à partager ce message avec votre communauté et à l'utiliser comme un guide pour vous aider (Si vous êtes une nouvelle maman ou future maman) demandez de l'aide de manière tangible en confiant la préparation et la collecte de ces choses à vos amis et votre famille. qui veulent vous offrir un soutien mais ne savent pas comment se présenter.

Avant de plonger dans mes recettes, je veux parler de quelques choses à mettre en place avant d'accoucher.

Temps et espace

Avant la naissance, il est vraiment agréable d'avoir une durée fixe pendant laquelle vous pouvez planifier d'être au lit avec bébé, sans aucune demande pour vous, et avec des soins disponibles ou des personnes qui vous surveillent tout au long de la journée. Il existe de nombreuses façons de regarder et il n'y a pas de bonne réponse, mais je suggère fortement d'avoir un temps pour vous-même où vous savez que le soutien est en place pour vous. Vous pouvez organiser des amis et des voisins pour qu'ils se présentent à certaines heures pour vous surveiller. Espérons que vous ayez un partenaire pour vous aider, mais si ce n'est pas le cas, veuillez demander de l'aide à l'avance. Informez les personnes de confiance de votre état et de ce que vous espérez en termes de soutien. Faites tout ce que vous pouvez pour vous permettre de ralentir la vie pour vous et votre bébé pendant que vous vous liez. Garder le lit.

Wow, je dois juste dire que maintenant, je ressens le grésillement intérieur d'ouvrir une gigantesque boîte de vers avec ce billet de blog. Je vais faire de mon mieux pour rester concis et aller à l'essentiel, en partageant des recettes. J'aurai certainement besoin d'écrire plus sur le sujet car j'ai beaucoup à partager.

Sachez que la guérison est une spirale. La guérison après la naissance, quelle que soit votre expérience, est un processus multidimensionnel. Nous guérissons tous les deux notre corps et notre âme du traumatisme de la naissance, tout en apprenant à créer des liens avec nos nouveaux bébés doux, et c'est beaucoup demander. C'est un travail énorme. Et une grande partie de cela peut être faite simplement en prenant autant de temps pour être tranquille avec nous-mêmes et nos nouveaux, en laissant nos sentiments et nos expériences s'intégrer doucement, tout en laissant les autres prendre soin de nos besoins physiques.

Guérir dès la naissance, c'est faire deux pas en avant et un pas en arrière. C'est aussi le modèle de la parentalité, alors s'il vous plaît, comprenez votre parcours personnel de transformation de jeune fille à mère comme un microcosme de votre vie en élevant une famille. Écoutez votre corps et votre cœur. Si vous vous sentez dépassé, épuisé, épuisé, effrayé, anxieux, faites confiance à votre corps et écoutez-le vous dire de ralentir. S'il vous plaît s'il vous plaît. Allongez-vous avec votre bébé et demandez de l'aide.

Permettez à la crudité de vos émotions après la naissance d'être exactement comme elles sont. Accordez-vous la permission et le libre arbitre pour que votre période post-partum soit exactement comme vous le souhaitez. Cela signifie ne pas s'excuser de vouloir être enfermé seul dans une pièce avec votre bébé, si c'est ce qui vous convient. S'il vous plaît, comprenez que cette intuition maternelle brute et cette capacité à l'écouter sont cruciales pour la parentalité et nous, en tant que mères, devons maintenir notre ligne et lutter pour cette vérité parfois afin de naviguer dans un monde linéaire, marchandisé et patriarcal en tant que mères.

Équipe de soutien

Constituez une équipe d'assistance composée de personnes de confiance, ayez leurs numéros en composition abrégée. Faites-leur savoir à l'avance que vous pourriez leur demander de l'aide si vous en avez besoin afin que vous puissiez vous reposer et créer des liens. Habituez-vous à demander de l'aide.

Si vous êtes une future mère qui ne se sent pas soutenue ou ne peut pas compter sur la communauté pour vous aider dans votre poste à temps partiel, veuillez m'envoyer un e-mail directement et dites-moi où vous habitez et j'utiliserai ma plate-forme pour faire de mon mieux pour rassembler des soins pour vous à travers la communauté.

J'aurais aimé savoir ma première et ma deuxième naissance ce que j'ai appris ma troisième fois. Reste putain au lit. Les gens me l'ont dit, et je n'ai pas écouté parce que je me sentais plutôt bien et j'étais impatient de faire des choses parce que c'est ma vie en général. La troisième fois, j'ai vraiment compris. Rester au lit ne concernait pas que moi. Il s'agissait de mon enfant, de notre lien, de ma communauté et du monde en général, à travers moi et mes choix.

La troisième fois, j'ai appris que lorsque nous prenons le temps de nous lier et de nous guérir après la naissance, nous guérissons le monde. Je pleure en disant cela parce que c'était une compréhension si cruciale qui a depuis tellement informé et transformé ma vie, c'est pourquoi je me sens obligé de partager cela avec vous.

Sans plus tarder, voici mes recettes préférées et conseils pour prendre soin de soi après l'accouchement. Amusez-vous à les créer vous-même et à les préparer après l'arrivée de bébé, ou demandez à vos amis ou partenaires ou à votre famille qui ne savent pas quoi faire de leurs mains, de suivre ces recettes et de les préparer pour vous.

Votre repas de rêve

Qu'est-ce que c'est? Qui va le cuisiner pour vous ? Faites-le chaud et prêt à manger après l'accouchement. Peu importe qui le fait. Ce qui compte, c'est qu'il soit prêt pour vous dès que votre appétit vous frappe après la naissance. ASSUREZ-VOUS que cela est en place. Faites-le même congeler et prêt à enfourner ou ayez quelqu'un à bord et prêt à le préparer pour vous dès qu'il reçoit l'appel que bébé arrive.

Mon repas de rêve est un ragoût d'agneau avec des pommes de terre et des champignons et beaucoup d'ail. Les 2 premières naissances, je l'ai fait moi-même et je l'ai congelé. La troisième fois, maman l'a fait pour moi. La faim qui frappe après l'accouchement est un gouffre brûlant de vide prêt à être rempli de quelque chose de chaud, de nourrissant et de soutien. Considérez ce premier repas comme votre introduction au type d'alimentation qui vous soutiendra le mieux au cours des prochains mois alors que vous naviguez dans le maternage, la guérison et l'allaitement, si c'est un choix que vous avez fait.

Faites savoir à votre communauté quel genre d'aliments vous aimez et ce qui vous semble réconfortant, nourrissant et facile. Demandez-leur de préparer des aliments qui peuvent être facilement congelés et de les apporter au besoin.

Petite histoire amusante : j'ai trouvé une belle betterave violette géante à l'épicerie la semaine avant mon accouchement. Je suis devenue obsédée par le fait de vouloir le jus et le boire, sachant qu'il était rempli des minéraux dont mon corps avait besoin, mais j'ai décidé de le ramener à la maison et de le mettre au réfrigérateur et d'attendre après l'accouchement pour que mon mari le jus et le boive alors, sachant que ce serait particulièrement délicieux dans ce moment spécial.

Quelques minutes après avoir donné naissance à mon fils et au placenta, mon mari m'a fièrement présenté 16 onces de beau jus de betterave épais et froid et je l'ai claqué à travers une paille en moins de 30 secondes, sentant la vitalité revenir. Je me sentais comme Wonder Woman.

10 minutes plus tard, alors que mon fils commençait à téter paresseusement, je me suis allongée comme une déesse dans mon lit, en peignoir, me sentant comme un million de dollars, puis tout à coup, des vertiges extrêmes m'ont frappé comme un mur de briques. La pièce a commencé à tourner et je pouvais sentir mon corps se refroidir. Mon mari a dit que mon visage était devenu vert. J'ai dit à mes sages-femmes : Quelque chose est en train de se passer. j'ai peut-être besoin d'oxygène. Je pense que je vais mourir.

Et puis, le vomi violet de projectile le plus extrême a craché de ma bouche, tout le long de moi-même et du nouveau bébé, mon lit, sur le sol et le mur alors que toute la betterave quittait mon corps. Puis, le plus grand rire du ventre est sorti de moi. C'était un carnage absolu de betteraves et j'en ris encore.

THÉ AU SANG DE VIE

J'appelle ce thé Power Mom Life Blood parce que c'est comme boire du sang fabriqué à partir de plantes. L'idée de boire du sang peut vous dégoûter, mais après l'accouchement, il est absolument vital de boire cette magie rafraîchissante, nourrissante et riche en minéraux.

Je l'ai fait pour moi-même à partir des semaines précédant l'accouchement, juste pour me renforcer et me calmer. Je l'ai bu pendant le travail quand j'avais besoin d'une gorgée de quelque chose, et je l'ai bu pendant ma période post-partum. J'ai continué à en boire au besoin en période d'épuisement et d'épuisement, en période de saignement une fois mes règles revenues, et encore à ce jour 2 ans plus tard, il est presque toujours dans ma frange.

Je le prépare dans des pots d'un quart, le trempe sur mon comptoir pendant la nuit, le filtre et le mets au réfrigérateur, le buvant froid chaque fois que j'en ai besoin.

Dans un grand bol, mélanger toutes les herbes sèches à parts égales. Mélanger avec les mains pour mélanger. Remplissez les pots avec le mélange et rangez-les dans votre armoire pour qu'ils durent un certain temps.

Lorsque vous êtes prêt à préparer un lot, versez environ 2 tasses de mélange dans un grand pichet ou un bocal. S'il vous plaît, ne vous inquiétez pas pour les mesures, ce n'est qu'une tisane et il n'y a aucun moyen de se tromper. Remplissez le bocal d'eau bouillante, ajoutez une demi-tasse de mélasse et remuez un peu. Laissez-le reposer sur le comptoir pendant la nuit. Le lendemain, filtrez dans un autre bocal. Verser dans une tasse et boire. Conservez-le au réfrigérateur et prenez-le chaque fois que vous avez besoin d'un test littéral et d'un regain de sang vital.

Veuillez ajouter tous les autres ingrédients que vous aimez, peut-être des pétales de rose et des zestes d'orange. Agrémentez-le. Sachez que la magie est déjà en eux, sous forme de fer puissant, d'acide folique, de magnésium et de potassium, de vitamine C et de sel (ajoutez un peu de sel de mer supplémentaire si vous le souhaitez) et de nombreux autres minéraux de la terre profonde, attendant d'être absorbés par votre corps sous forme de nourriture vitale.

Chatte Sucettes glacées

Directement. Peu importe à quoi ressemble votre naissance, l'ensemble de votre tout pelvien et/ou votre incision de césarienne vous aimera pour avoir ces sucettes glacées prêtes dans votre congélateur pour apaiser et guérir vos zones inférieures après la naissance.

Pour faire simple, vous allez faire un thé, y ajouter des trucs, y tremper des maxi tampons, puis les congeler et les mettre dans vos sous-vêtements lorsque vous ressentez de la douleur à cause de la cicatrisation de la cicatrice du vagin / césarienne. Ils regorgent de puissantes herbes apaisantes et cicatrisantes et d'ingrédients biologiques, dont beaucoup sont utilisés depuis des siècles pour soigner les femmes après la naissance.

Voici ce dont vous aurez besoin :

Pour préparer : Videz le contenu du kit d'herbes pour le bain de siège dans une grande marmite bouillante. (un gallon est excellent.) Sachez que vous pouvez préparer vous-même vos herbes de bain de siège en rassemblant ou en achetant du calendula, de la consoude, du plantain, de la camomille et de la lavande dans n'importe quelle combinaison. À mon avis, c'est le calendula qui détient la capacité la plus apaisante et cicatrisante dans cette recette. Quoi qu'il en soit, recouvrez les herbes d'eau, portez à ébullition et laissez rouler, à couvert, pendant une demi-heure. Éteindre le feu et laisser refroidir.

Une fois que c'est la température ambiante, ajoutez ce qui suit : 1 tasse d'hamamélis, 1 tasse d'aloès, 1 tasse de savon de Castille, 4 gouttes d'arbre à thé. En option, le jus d'un gros concombre bio. (c'est la recette de mon ami Holley’s) Remuez dans le pot. C'est ton liquide cicatrisant, qui sera utilisé pour les sucettes glacées, le bain, et dans votre péri-bouteille.

Déballez 10-20 maxi pads. Retirez toutes les bandes adhésives. Tremper un à un dans le liquide en saturant complètement. Posez à plat dans de grands sacs zip-lock ou empilez à plat sur du papier ciré ou quelque chose, en séparant les couches de tampons avec du papier supplémentaire. A coller au congélateur, à plat. Une fois qu'ils sont congelés, vous pouvez simplement les mettre tous dans un seul sac et les conserver au congélateur jusqu'à ce que vous ayez besoin d'un soulagement de la cicatrisation post-natale de la vulve, du vagin ou des cicatrices d'incision de césarienne. En outre, vous pouvez les utiliser sur les mamelons qui grincent et s'envolent. Laissez-les simplement s'asseoir contre votre peau brûlante, travaillant leur magie froide.

Bain de guérison

Avec le reste du liquide, congelez-le en 3 tasses et mettez-le dans vos bains post-accouchement. Donnez un bain à bébé avec eux et soignez-vous pendant que vous trempez. * De plus, ajoutez-le à votre péri-biberon pour le vaporiser sur vous-même pendant que vous faites pipi pour apaiser les brûlures après la naissance.

Après l'accouchement, lorsque vous vous sentez prête pour votre premier bain, ajoutez votre liquide cicatrisant et faites flotter quelques fleurs fraîches dans le bain avec vous. Laissez l'eau vous retenir. Laissez ce premier bain vous rappeler les pouvoirs de guérison de l'eau, sous toutes ses formes. L'eau sera là pour vous retenir et vous aider à surmonter les défis de la guérison et du maternage. Laissez couler le lait et les larmes couler dans votre bain. Tout ce que tu veux. Juste être tenu. J'ai appris par le maternage que l'eau est une grande mère universelle.

Lingettes pour bébés jetables faciles :

En outre, ce liquide constitue un excellent liquide pour lingette à couches pour apaiser et nettoyer les fesses de bébé entre les couches. Je l'ai mis dans un flacon pulvérisateur et je l'ai vaporisé sur des lingettes pour bébé, que j'ai faites avec toutes les couvertures de réception que j'ai reçues et que j'ai jamais utilisées. Je les ai coupés en carrés et je les ai gardés en pile sur ma commode, avec un vaporisateur de liquide cicatrisant, et ils étaient parfaitement fins et géniaux. Agréable de ne pas avoir à acheter de lingettes jetables et idéal pour apaiser et rafraîchir les fesses de bébé avec ce liquide cicatrisant fabriqué avec amour. L'érythème fessier n'est jamais arrivé dans notre maison.

Rappels pour respirer

Soins à base de plantes pour la douleur et le confort

La fin de la grossesse et le post-partum sont des moments où la respiration est très nécessaire et très difficile. Pour des raisons à la fois physiques et émotionnelles, il peut devenir difficile de respirer profondément à cause des sensations et des exigences de l'accouchement et des soins, et la respiration est si nécessaire à la fois pour transporter l'oxygène à nos bébés et pour rester sain d'esprit et centré lors de l'accouchement et de l'apprentissage. être des mères.

Deux choses qui m'ont aidé à respirer pendant la naissance et le post-partum étaient la chlorophylle avant la naissance - quelques compte-gouttes pleins une fois par jour, sirotés dans mon eau pour aider à augmenter l'oxygène dans mon sang, m'ont vraiment aidé avec l'essoufflement d'être extrêmement plein du bébé et du placenta sans beaucoup d'espace pour respirer pour moi-même.

Motherwort Teinture m'a aidé après la naissance, à réguler mes hormones et m'a aidé à me rappeler de materner moi-même. Motherwort a été utilisé pour les mamans post-partum pour le soulagement du stress et j'ai trouvé que c'était un super soutien pour adoucir l'amertume du maternage. Il a pris l'avantage là où j'en avais besoin après l'accouchement. Je l'ai pris, un demi compte-gouttes à la fois sous ma langue au besoin pour le stress, l'anxiété, la colère. Les bords durs de la maternité.

Souffle. Quand la merde devient dure, respire à travers elle. L'accouchement nous l'apprend. Nous devons continuer à nous souvenir.

Soulager la douleur

Appelez ça sensation, appelez ça comme vous voulez. Lorsque votre corps souffre du traumatisme physique de la naissance d'un être de grande taille à travers les passages étroits d'un corps humain, l'Arnica homéopathique interne et L'ibuprofène sont des bffs.

Utilisé par les sages-femmes et les chirurgiens pour aider à apaiser l'inflammation interne après une intervention chirurgicale, une blessure et un accouchement, le moyen subtil mais puissant d'Arnica d'apporter un soulagement en douceur est vital. Idem avec l'ibuprofine. Lorsque notre corps a besoin de guérir et de s'intégrer, l'inflammation ralentit tout et taxe également notre système immunitaire et nous épuise. L'atténuation de l'inflammation rationalise la cicatrisation des tissus et maximise le confort dans le processus. Je ne suis généralement pas une personne qui veut masquer la douleur physique mais dans le cas de la guérison après la naissance, avoir le soulagement de l'anti-inflammation était ÉNORME.

Mon conseil est d'avoir des comprimés d'arnica interne à votre chevet après la naissance. Demandez à votre partenaire ou à un soignant d'être au top du moment pour le prendre. Restez dessus !

Fleurs fraîches

C'est vrai, des fleurs de cul fraîches. De jolies qui sentent bon. Ayez-les dans votre chambre avec votre bébé, dans l'eau. Gardez-les heureux, et quand ils meurent, obtenez-en plus. Laissez-les venir. Reniflez-les souvent. Avoir un ami en service Flower. Ce rappel de la beauté et de la fraîcheur du monde extérieur vous aidera à vous sentir ancré et entouré d'amour, et vous rappellera que le monde attend pour envelopper ses bras magnifiques autour de vous et de votre bébé une fois que vous êtes prêt à émerger.

Pour les amis et la famille des nouveaux parents : S'IL VOUS PLAÎT. Aidez à soutenir les nouveaux parents et le bébé en prenant soin d'eux de manière tangible qui ne soit pas intrusive et ne demandez rien d'autre que comment pouvez-vous les soutenir au mieux. Ne demandez pas leur attention et leurs ressources énergétiques. Veuillez ne leur apporter que ce dont vous savez qu'ils ont besoin, essayez de vous informer à l'avance en discutant avec eux de leurs besoins, et soyez prêt à vous présenter, déposer, demander comment vous pouvez être utile, peut-être plier une charge de lessive, puis partez.

Mon espoir avec cet article de blog est qu'il soit partagé, puis fold puisse laisser des commentaires sur leurs pratiques, sagesse et recettes post-partum préférées.

Je tiens à remercier mes sœurs Ozark de m'avoir appris à materner mes enfants et à materner moi-même, à me soutenir pendant mon post-partum et à partager la sagesse avec moi. Ils sont présentés dans de nombreuses photos de cet article de blog.


Ayez un approvisionnement constant de collations saines

S'il y a un secret pour rester bien nourrie en tant que nouvelle maman, ce sont probablement les collations - beaucoup, beaucoup de collations faciles et saines. Les barres granola, les muffins, les biscuits à l'avoine, le mélange montagnard et les crudités de légumes pré-hachés n'ont pas besoin d'être cuits et peuvent être consommés d'une seule main. Soit dit en passant, Thrive Market propose une grande sélection de collations saines et d'articles spécifiques à la maternité, tels que des vitamines prénatales, du thé de soutien à l'allaitement et de la lotion au beurre pour le ventre.

« [Gardez] une grande boîte à collations à côté de la chaise berçante (ou partout où vous nourrissez le bébé) avec de la nourriture facile à prendre. »

— Amanda B., membre de la communauté Cook Smarts et maman


Comme je l'ai déjà mentionné, ma plus jeune belle-fille est enceinte et doit accoucher fin janvier. Tout le monde dans la famille est très excité au sujet du nouveau bébé!

La période post-partum commence après l'accouchement et se termine lorsque le corps de la mère est revenu proche de son état d'avant la grossesse.

J'ai hâte de m'occuper de ma belle-fille et bien sûr de m'occuper de ma future petite-fille ! Les nouvelles mamans méritent une attention particulière pour reconstruire leurs forces après l'accouchement. La nutrition et beaucoup de repos sont essentiels aux nouvelles mamans pour aider leur corps à récupérer.

Il est important de manger des aliments légers et faciles à digérer. Les légumes verts, les légumes de la famille des courges, les haricots moong (dal) et le pain de blé entier sont tous de bons choix. Évitez le chou, les haricots et les lentilles sont considérés comme plus difficiles à digérer et créent des gaz dans le corps. Évitez également tout ce qui est aigre, comme les tomates, le tamarin, le citron et les oranges.

Je suis en train de compiler une liste de remèdes qui seront utiles après mon retour de l'hôpital. Ma liste est basée sur ces croyances traditionnelles, qui peuvent aider les nouvelles mamans. Voici quelques-uns des remèdes maison :

1) Le curcuma aide à guérir les blessures internes – Prenez une demi-cuillère à café de poudre de curcuma chaque jour avec du lait tiède ou de l'eau. Le curcuma a de nombreux autres effets sur la santé.

2) Les graines de fenugrec sont excellentes pour aider à prévenir et à soulager les douleurs dorsales et articulaires. Les graines de fenugrec ou le fenugrec frais sont également pris pour aider les mères qui allaitent à augmenter leur production de lait maternel. Le fenugrec est également disponible dans de nombreux magasins d'aliments naturels.

3) Ajwain (graines de carambole) aide à apaiser la douleur due aux gaz ou à l'indigestion. Chaque matin, faites bouillir quatre verres d'eau avec deux cuillères à soupe de graines de carambole (ajwain). Laissez-le refroidir à température ambiante et buvez cette eau tout au long de la journée. Ajoutez de l'ajwain comme ingrédient lors de la préparation de roti ou de la cuisson de légumes.

4) Poudre de gingembre sec également connue sous le nom de sauté avec de la nourriture. Le gingembre offre des bienfaits pour la santé, y compris des effets anti-inflammatoires, et peut également être trouvé dans les magasins d'aliments naturels.

5) Gaund (ou Gond) est une gomme-résine comestible qui est extraite de l'écorce de l'arbre. Gaund fournit de la chaleur à notre corps et est généralement consommé pendant les mois froids d'hiver. Le ka ladoo de gaund et de blé entier est normalement préparé pour la mère qui allaite pour aider à la lactation et fournir des nutriments au bébé. Les principaux ingrédients sont la farine de blé entier, le beurre, les noix, le gaund, les graines de pavot et le sucre.

6) Enfin, je ferai du “Panjeere”, qui est un mélange de noix et d'une variété d'ingrédients. Panjeere et ladoos de blé entier sont un must pour les nouvelles mamans. Restez à l'écoute, car je publierai ces deux recettes dans un proche avenir.


Pendant des siècles, ces recettes asiatiques ont aidé les nouvelles mamans à se remettre de l'accouchement

La Dre Marilyn Wong sert une soupe à la papaye verte et aux pieds de cochon, un plat vietnamien censé fortifier les nouvelles mères.

Grace Hwang Lynch pour NPR

Khanh-Hoa Nguyen remue un pot de soupe de papaye verte et de pieds de cochon. Le bouillon clair et les morceaux vert pâle de melon non mûr rappellent la sauce de poisson, comme sa propre mère a préparé la soupe après l'accouchement de la sœur de Nguyen.

Après sa deuxième année à l'Université de Californie à Berkeley, Nguyen passait l'été chez ses parents à Los Angeles, à regarder sa mère préparer de gros pots de nourriture vietnamienne post-partum pour sa sœur.

De mères en mères : une collection de recettes post-partum asiatiques traditionnelles sera publié en avril par Eastwind Books of Berkeley. Khanh Hoa Nguyen masquer la légende

"Je ne pense pas que j'aurais su si je n'étais pas rentré chez moi cet été-là", déclare Nguyen, qui co-édite actuellement l'un des livres de cuisine en anglais les plus complets présentant des plats asiatiques traditionnels pour les nouvelles mères.

Pendant des générations, les nouvelles mères vietnamiennes ont mangé ce ragoût, tout comme les mères coréennes ont avalé des bols de soupe aux algues et les femmes chinoises ont mijoté des pieds de cochon avec du gingembre et du vinaigre. Les traditions alimentaires remontent à des siècles, faisant partie de la pratique de repos pendant les 30 premiers jours après l'accouchement qui est courante dans toute l'Asie.

En chinois, ça s'appelle zuo yuezi, ou "séance du mois". Les vietnamiens l'appellent nom, littéralement "couché dans un nid". Il est peu probable que les recettes de ces aliments se trouvent dans un livre de cuisine. Ces toniques post-partum sont traditionnellement préparés par les grands-mères et les tantes à partir d'ingrédients et de techniques transmis oralement.

Lorsque Nguyen est retournée à Berkeley cet automne-là, elle a suivi un cours sur la santé communautaire des Américains d'origine asiatique et des îles du Pacifique. Dans cette classe, le Dr Marilyn Wong a lancé un appel aux étudiants intéressés à documenter les traditions post-partum asiatiques. Nguyen s'est non seulement porté volontaire pour faire des recherches, mais il a également dirigé un groupe de 13 étudiants de premier cycle qui ont passé les deux dernières années à interviewer des parents et à collecter des recettes couvrant six ethnies asiatiques : vietnamienne, chinoise, coréenne, hmong, cambodgienne et philippine. Avec Wong, Nguyen a édité le livre de cuisine De mères en mères : une collection de recettes post-partum asiatiques traditionnelles, qui sortira ce mois-ci.

Khanh-Hoa Nguyen cuisine de la poitrine de porc caramélisée au gingembre, un plat cambodgien servi aux femmes qui viennent d'accoucher. Grace Hwang Lynch pour NPR masquer la légende

Khanh-Hoa Nguyen cuisine de la poitrine de porc caramélisée au gingembre, un plat cambodgien servi aux femmes qui viennent d'accoucher.

Grace Hwang Lynch pour NPR

Wong, un médecin à la retraite, dit qu'au cours de ses 30 années de travail dans des cliniques de santé publique à San Francisco et à Oakland, en Californie, elle a constaté un manque de conseils nutritionnels pour les immigrants et les réfugiés à faible revenu, qui vivent peut-être loin de leurs grands-mères. et les tantes et leurs aliments indigènes. Les médecins diraient simplement à une femme qui allaite de boire beaucoup de liquides et de manger plus de calories, dit Wong. Même avec ses diplômes en médecine et en santé publique, Wong ne rejette pas la valeur des remèdes populaires asiatiques.

"En médecine occidentale, nous ne prêtons pas assez d'attention à la tradition. Nous rejetons tout cela et repartons de zéro, car maintenant nous savons ce que sont les minéraux, les vitamines et les molécules", réfléchit Wong.

Elle souligne que la technique chinoise consistant à braiser les pieds de porc avec du gingembre et du vinaigre les rend particulièrement nutritifs. "Le vinaigre extrait probablement le calcium des os. C'est ce dont vous avez besoin, le calcium. Les femmes auront une perte de masse osseuse à cause de l'allaitement. Autrefois, elles ne pouvaient pas le verbaliser de cette façon, mais elles savaient que les femmes qui le faisaient cela a fait mieux que les femmes qui ne l'ont pas fait."

Pour les mamans chinoises, la naissance signifie 30 jours en pyjama

Ces soupes traditionnelles peuvent être difficiles à avaler pour les femmes plus jeunes ou plus assimilées. Même si elle a passé son enfance au Vietnam, la sœur de Nguyen a d'abord rejeté ces ragoûts. Mais craignant qu'elle ne produise pas assez de lait, elle les a essayés. « Et cela a vraiment aidé ma sœur à allaiter », dit Nguyen.

Les soupes jouent un grand rôle dans les six cultures représentées dans De mères en mères, bien que les recettes incluent également des plats tels que la poitrine de porc caramélisée cambodgienne et les palourdes Tulia aux tomates et au gingembre. Nguyen et les autres étudiants ont interrogé des membres de la famille pour apprendre les méthodes de cuisson, puis se sont entraînés à les préparer chez Wong à Berkeley Hills et dans leurs propres appartements.

"Parfois, nous devions appeler maman", rit Nguyen.

« Quand tu dis une pincée, qu'est-ce que c'est ? » Wong intervient.

À travers l'éventail des cultures et de la géographie, certaines tendances ont émergé. "La papaye est également utilisée dans les recettes post-partum chinoises et les recettes post-partum cambodgiennes", note Nguyen. "La poitrine de porc est également utilisée dans les cultures vietnamienne, cambodgienne et chinoise. Le gingembre est un ingrédient post-partum très courant."

Et peut-être y a-t-il un autre ingrédient dans ces ragoûts qui aide les nouvelles mères à récupérer : la communauté. "The whole village would be there and people would be cooking and taking care of your baby," says Wong of the postpartum practices in pre-industrial China. "The mothers were really pampered."

After three semesters of research, the students recorded 30 recipes, each of them printed in English and in its native language. Students have also crowdfunded more than $7,300 to donate nearly 500 copies of the book to Bay Area clinics and nonprofit groups serving low-income Asian Americans.

From Mothers to Mothers will be sold at Eastwind Books in Berkeley and online. Wong hopes there will be a second phase to this project, perhaps to study postpartum food traditions of South Asia or the Middle East.


10 Tips For Visiting A New Baby

Here are 10 top tips (in no particular order) to help you secure a second invitation for cuddles, by impressing the new parents by being the perfect guest.

Visitor Rule #1: Wait To Be Invited

New babies are lovely, aren’t they? The newer, the better. Those tiny little toes… oh and their cute wrinkly arms, and the huge, adorable eyes they look up at you with.

But that doesn’t mean you can simply drop around unannounced, especially in the early days when baby needs to be in mama’s arms most of all. Frequent breastfeeding is also important, especially in the early weeks, in order to establish a good breastmilk supply.

New parents have plenty to deal with without surprise guests turning up. Send a card, email or message congratulating them on the birth, and mention that you’d love to meet the new baby when they’re ready, and then wait to be invited.

If you turn up unannounced, mama may be in the middle of a meltdown with leaking boobs, holding a baby she hasn’t been able to settle for hours, while being half dressed and possibly suffering from post-baby blues or even postnatal depression.

She might feel really embarrassed and upset if you rock up, seeing her in her most vulnerable state. It can really feel like an invasion of privacy, and definitely not conducive to encouraging future visits.

Reduce the pressure she feels by making sure all visits are planned and you arrive on time (she may have timed the visit around those essential naps or when she thinks the baby may feed again) and even make a check-in call before you leave home, to make sure it’s still a good time.

This also presents a great opportunity to ask them if you can bring any milk, fruit, nappies, toilet paper or any other essential items that they have run out of.

Visitor Rule #2: Know When To Stay Away

It’s important to remember that new babies haven’t yet developed strong immune systems, and they are especially vulnerable to illness.

If you are feeling under the weather, even if it’s just a snotty nose, stay away. Rearrange your visit when you are feeling better, do not risk making a newborn baby poorly – the parents will not thank you for that!

Even if you have no symptoms, you can carry germs and bugs that can make little babies sick, for example, whooping cough – even if you’ve been vaccinated.

Always, always wash your hands before holding a baby and avoid kissing them – especially on the lips, face or hands which often go into their mouths. Never stick your fingers in the baby’s mouth, washed or not.

Read this story to see what happened to a newborn after a visitor kissed her on the lips.

Visitor Rule #3: Please Bring Food!

Babies, lovely as they are, can be hard work. They feed a lot, get through up to 20 nappies a day, and they love being cuddled.

Looking after a newborn baby is a fulltime job (with exhausting overtime hours), and many new parents struggle to find the time to cook, eat and wash up, at a time when a healthy, nutritious meal is so very important. Take some food with you when you visit the new parents, even if they tell you they don’t want anything.

You could make a casserole, a hearty chicken and vegetable soup, a healthy slice or some fresh fruit – anything that will help to get some food inside those bleary-eyed new parents.

Here’s another great idea for you: BellyBelly’s delicious lactation cookies recipe – they taste amazing and help boost breastmilk supply. You might also like to print out the recipe for mama to make her own if she needs it later. Or, next time you drop in for a cuppa, bring some more for morning tea. Don’t worry, you wont start magically lactating! They are very nutritious for the whole family.

Visitor Rule #4: Assume The Role Of The Host

Don’t wait to be offered a drink or be waited on, it is a privilege, not a right, that mum and dad have invited you into their home to share the very important, early days at home with a baby. Head straight to the kitchen and offer to make one for everyone.

The new parents have enough on their plates looking after the baby, let alone entertaining a host of people for days or even weeks on end – and you can help them out by looking after them. Offer them drinks, see if they want you to grab any food from the kitchen, and generally make yourself useful.

Visitor Rule #5: Help Out – Be An Extra Pair Of Hands

If you head notice a pile of dirty dishes on the side, ask the mother if she would be okay with you to fill the sink and get cleaning.

It’s always important to ask, because for some new mothers, a hand with cleaning is an absolute godsend. But for others, they couldn’t imagine anything more awful than someone cleaning up on their behalf.

Giving the kitchen sides a quick wipe down, tidying the living room or hoovering the hallway could free up some time for the new family to bond, which is so important in those early days. A great start early on makes it so much easier down the track.

Even before they’re mobile, babies create a lot of mess, and new parents are unlikely to have the time and energy for cleaning. If you’re a close friend, offer to put a load of washing on or clean the bathroom.

My disclaimer here is that some mothers may not like the idea of you cleaning their home, but if you know them well enough you should be able to make a pretty good judgement call.

Some mothers may feel particularly guilty (especially first time mothers), so if you want to ask her about doing the dishes rather than just digging in, you might like to say something like, ’I’d really love to take any work off your hands so you can spend more quality time bonding with your baby. Would you mind if I quickly did the dishes for you?’ Just asking, ‘Can I do anything?’ can be a bit more challenging and conflicting for a new mother to answer.

If there are other siblings, it can be a huge relief for mum and dad if you do something with the siblings – even if you just interact with them for the visit, take them to the park, out the back to play – anything so the older children feel that they have some special attention too and mum and dad can focus on the baby’s needs which are of course, very high needs.

Visitor Rule #6: Wait To Be Offered To Hold The Baby

Ideally you should wait to be offered a cuddle, when mama is ready and comfortable.

Mothers can find it very difficult to say no when friends and family visit, as they fear being judged or may feel guilty if they don’t want baby to be passed around. Especially in the early days post birth, the mama bear instinct is usually very strong. It’s mother nature’s very clever way of wiring a mother to bond, protect and nurture her baby. It should be embraced, not fought against.

But if you want to ask, and if you’ve followed all the guidelines until now, you may be safe for a quick cuddle. Pop the kettle on, make a hot drink for the new parents, and then offer to hold the baby so that they can drink it.

You might like to ask, “Would you like a quick break from baby while you drink your cuppa, or are you okay?” It may have been a while since the mother had chance to drink a hot drink on her own, so she may to be grateful for the opportunity.

Let mama know you’re going to wash your hands first, then give them a good scrub with soap and water, to show you have baby’s health at front of mind before the long awaited cuddle.

If you arrive and the baby is asleep, DO NOT wake the baby up, or expect the parents to wake the baby. It may have been a long time between naps, and mum and dad have to deal with the aftermath of a baby who is overtired and overstimulated from company all day.

Be content that next time is okay for a cuddle. Waking up a sleeping baby will make mum and dad VERY cranky! Do so at your own peril… but don’t expect an invite back!

Visitor Rule #7: Know When To Give Baby Back

This has to be one of the biggest peeves of new mothers, when guests arrive and don’t want to give back or share the baby. I’ve even heard stories of relatives running off to other rooms in the house to have a longer cuddle.

Have a quick cuddle, then let baby have some time back with mama to reset and feel safe. Else let someone else have a turn if a the mother has given you the nod.

If the baby starts crying during your hold, no matter how short or long the cuddle as been, offer him back to the parents. Some parents may be happy for you to settle the baby, but for those who aren’t, it can be torturous hearing your baby cry in the arms of another.

A baby’s cry can make a new mother anxious and unsettled – it can even result in an increase in heart rate and blood pressure in both mother and baby. It’s a survival instinct.

Call backs will be very unlikely if you don’t understand when it’s time to give the baby back.

Visitor Rule #8: Be Sure To Only Say Nice Things

If you think the baby is wonderful and cute, and if you think the parents are doing a great job, feel free to tell them.

But don’t try to offer any advice, unless specifically asked. If mama says she feels tired, this isn’t an opportunity for you to push your parenting views on her. Be empathetic instead, so she can feel validated and understood, rather than feeling like an incompetent mother.

If you’re asked for advice, feel free to share your ideas, but always do this is a non-judgmental away. All parents are different, however most new parents lack confidence to some degree. Do all you can to help build their confidence with kind and reassuring words.

It’s also important to understand that the early days of attachment and bonding are critical for establishing milk supply. It takes lots of work, lots of time at the breast and lots of support and encouragement. Do not break out in stories of how awful or difficult breastfeeding was for you. Nor should you suggest they try some formula to make it easier on them.

But if they ask, you can definitely suggest they get some professional support from the Australian Breastfeeding Association’s free help line, or from a trained IBCLC (International Board Certified Lactation Consultant) who can help in-home.

Leave the help and advice up to the experts, because many breastfeeding problems are easily fixable, and are often to do with latch issues or feeding schedules.

Visitor Rule #9: Don’t Expect Too Much

If the new parents look like zombies when you arrive, don’t expect much in the way of conversation. Help them relieve their pressure to be perfect hosts by chatting away yourself.

If you visit within the first few weeks of the birth, you may be treated to details of the birth, breastfeeding difficulties and all manner of other overshares. So take it in your stride, and avoid any negative words like ‘gross’ or ‘thats disgusting’.

When breastmilk establishes, a mothers breasts may be very full or engorged, which can make breastfeeding a little difficult, especially managing it discretely. Try and give her space and privacy to breastfeed – she may feel a little embarrassed if she really wants to feed her baby quickly, but her boobs have a mind of their own, busting out at the most inopportune times, as they do.

It’s also important to not overstay your visit. Ask her if she’d like some rest during your visit, as it’s likely everyone and anyone wants to come and visit, which can quickly result in an exhausted mother. She may feels guilty saying no to visitors.

Some new mothers find they end up with back to back visitors, and they feel completely drained by the end of the day – when the craziness of nightshift begins.

Visitor Rule #10: Don’t Outstay Your Welcome

As a general rule, unless you’ve been given the green light otherwise, an hour is the maximum time you should spend visiting a new baby. It may not sound like much, but right after giving birth and with sleep deprivation to contend with, its big work to be sociable, entertain and put on a smiley face for too long.

Some parents may tell you that their favourite guests were the ones who rocked up with food, tidied the kitchen, made everyone a drink, had a quick cuddle and then left. The parents will still be bonding with their newborn, and this process can take time, so they will appreciate more time to spend as a new family.

Visitor Rule #11: Don’t Forget Mama!

After a long pregnancy that has been physically and emotionally taxing, let alone a labour which has likely been exhausting and wearisome, the focus all of a sudden turns on the baby, and the mother often forgotten.

Make sure you give mum lots of love and fuss too, ask her how she’s feeling, what her experience was and if she has plenty of support. Its important to make sure mum is doing well emotionally post birth as post natal depression is sadly too common. Don’t forget to check in with dad too. Ask how he’s going or if there’s anything he needs – he’s a star of the show too.

In China, it is traditional for the new mother to stay at home with her baby for the first month. Grandparents and other relatives take on the housework, cooking and any other duties, to allow the mother ample time to bond with her newborn.

In some Latin American countries, the mother is looked after for 40 days, allowing her time to heal and to bond with her new baby. A similar tradition is followed in India, though there it lasts 45 days. The new mother is not supposed to step foot in the kitchen, and instead other relatives will cook and clean for the family.

In Australia, there is no such tradition, but by following the above rules, you can help the new parents to settle into their new roles. And, if you follow the above tips, you will almost certainly be invited back for a second visit sometime soon.


33 Best Gifts for New Moms to Help Her Treat Herself

These thoughtful gifts are just for her&mdashnot the baby!

Oftentimes, gifts for new moms focus on the baby. And while the baby deserves all of the love an attention in the world, a gift just for mom will help her feel pampered and loved. Show her how much you care with one of these useful and thoughtful gifts to make her life easier.

Enter our list of the best gifts for new moms. These inspired, thoughtful presents will give her the love and care that she deserves and have her smiling from ear to ear with the knowledge that you see and appreciate her. Some gifts on our list will help her get some very important "me time," while other gifts will promote more and better sleep, something she desperately needs. Some of these gifts are for self care, or just a cozy night in. We've also got practical gifts for new moms, electronic assistants to help her get all the household work done ease, and a Polaroid printer that'll give her a chance to make tangible memories with her little one. If you're shopping for Mother's Day, add a Mother's Day Card to the package.

With these affordable gifts and gadgets, she's bound to enter into this new chapter of life with more certainty, joy, and a grateful heart. (Check out our favorite gifts for pregnant women and gifts for mother-in-laws, too!)

Every mom will love adding this delicate gold-dipped necklace to her jewelry rotation. At 16 inches, it's perfect for layering.

This lightweight robe is ideal for warmer months. She'll love having something to throw on for late-night feedings or to layer over her pajamas. Also available in white, gray, aqua, navy, and black.

Oprah selected these slippers to be on her Favorite Things List for 2019, but that's not the only reason we love them. Filled with all-natural grain and dried French lavender, these microwavable slippers are a luxurious gift for any tired new mom.

This open-front sweater is a thoughtful choice for a nursing mom. She'll appreciate the comfortable fit and soft color that coordinates with everything in her closet. (Available in six colors.)


How Not to Be Exhausted as a New Mom

Follow these 10 tricks &mdash and kiss those sleepless nights goodbye.

After having two babies, I know two things for certain: You'll be up every 2 to 3 hours in the beginning weeks and months, no matter what you do. And every child is different. My older daughter was a difficult baby, but slept like a dream after just a night or two of "crying it out" right after she turned four months old. She popped her thumb in her mouth and it hasn't come out since (our next battle!).

My younger baby is a dream all day, but the noisiest sleeper I've ever heard! She squeals, talks, and squawks her way through the night, sometimes even while she's asleep &mdash and we're most certainly not. That said, my husband and I have stayed sane and slept (somewhat) soundly &mdash with these tricks.

1. Expert tag teaming.

With our first, my husband would do the last feeding of the night, while I made sure to go to sleep as early as I could &mdash even as early as 8 p.m. &mdash to get a solid block of rest in by the time the baby woke for her middle of the night feeding. Trust me &mdash by 8 p.m. with a baby, you are ready to fall face-first into your bed!

2. Divide and conquer.

With our second, my husband and I divided the week in half. We would both go to bed as early as possible and then he would do middle of the night/early morning feedings on Thursday, Friday, and Saturday, while I tackled Sunday through Wednesday. This meant he got a solid night of sleep in before most work days, and I got to sleep through on the weekends.

3. Napping ain't just for babies.

Yes, easier said than done, but pick one (or two!) of your babies snoozes to close your eyes yourself, knowing that &mdash especially with a sleepy newborn &mdash there will be other nap-portunities for you to tackle household chores, showering, etc. Or there won't &mdash and that is okay too! Let things slide a bit for the sake of catching some ZZZs &mdash your body will thank you.

4. Soundproof yourself.

One of the pitfalls of living in an apartment is that when my husband was "on," I was still able to hear him feeding the baby. I would listen and decipher what was happening &mdash Had he burped her? Did she just spit up? What is that coughing? Sleep was impossible! Try either white noise or soothing music to keep yourself in the dark.

5. Trust your partner!

They can do as good a job as you, and even if they do things a bit differently, who cares? You're asleep!

6. Get through the day, get through the night.

This was the motto at a New Moms group I attended and is so true. The baby will only sleep in the swing? I'm sure I'll hear from some readers about this one, but&hellip I say let them sleep in the swing! The same goes for the Rock and Play, the car seat, on your chest &mdash I promise they won't do so forever, and if it gets you and the baby some sleep, I'm all for it. [Note de l'éditeur: Since the publication of this article, there has been a recall announced for the Fisher-Price Rock 'n Play because of possibly dangerous conditions during sleep. It is not recommended to let infants sleep in one.]

7. Leave them be.

You will soon be able to tell when your baby's cries mean they need something or they're just, well, being a baby. Let them fuss a little and see if they can settle themselves back down. If cries escalate then certainly address them, but give them the chance to first. Bonus tip: Watch the clock. Each minute will last forever, but if you know you're actually only allowing two minutes to go by, you'll feel better.

8. Routines rock!

With my older daughter, we read about creating a routine and thought it was silly. We had our first sitter when she was a few weeks old and told her, "we don't have a bedtime routine&hellip but here's what you should do," and listed eight things in a specific order. That's a routine! It was just a set of activities that helped her know that sleep was coming and grew to be a time that we treasured.

9. Embrace your new normal.

Yes, everyone will commiserate about the lack of sleep, but the more you accept it as your new way of life, the easier it will be to handle. Resistance is futile, as is thinking you will ever consistently sleep soundly again, because&hellip

10. You'll never figure it out.

There is no silver bullet, nothing that will make your child the best sleeper in the world, 365 days a year. They will have nights when they aren't tired come bedtime. They will get sick. They will continue to grow, change and need different things. The best thing you can do is roll with those punches, and know that just by caring this much about their sleep, you are an incredible parent. So relax &mdash that's my bonus tip &mdash they feed off your energy, and seeing you calm, cool, and collected will set the stage for as sound a sleep as can be.


Indian Recipes for Lactating Mothers-Food to increase Milk Supply in Lactating mothers

Garlic cooked in milk – Boil or cook 3-4 cloves of garlic in milk and drink it warm.

Stir Fried Garlic – You can stir fry 3-4 cloves of garlic in sesame seed oil and have it.

4. Fennel Seeds (Saunf in Hindi)

You can chew a few fennel seeds after a meal, add a little fennel powder to your curries, gravy etc.

Moong dal Fry (coming soon)

8.Cumin Seeds/Jeera

Roasted jeera powder can be added to buttermilk, raithas, sabjis etc.

Jeera water increases breast milk and prevent acidity

Jeera Water Recipe – Boil a liter of water with a tbsp of jeera/cumin seeds for 10-15 minutes. When it reduces a little, turn off the heat. Filter it and drink it warn when needed.

More ways to include cumin seeds in your diet.

Quinoa is a rich source of protein and is a power house of nutrition.

You can prepare quinoa salad, soups and many different dishes with quinoa. Check out quinoa recipes in the link below.

10.Cracked Wheat/Broken Wheat (dalia)

In North India soft cooked dalia with moong dal is given nursing mothers to increase breast milk supply. Some recipes using Dalia

Sesame seeds are rich source of calcium and and are a good source of fiber, iron, magnesium, phosphorus, copper and manganese. Add toasted sesame seeds to your curries, stir fry, soups and salads. More recipes below-

12.Dry fruits and Nuts

Dry fruits and nuts are high in antioxidants and good fats that are known to increase lactation. Include a handful of dry fruits and nuts (dates, figs, walnuts, almond, pistachios, apricots) Almond are just packed with protein and they are a good non-dairy source of calcium.

Barley is said to increase lactation. Some ways to include barley-

Barley Water – Wash and soak 1/4 cup of barley overnight and pressure cook with 2 cups of water. Filter it and drink the water when it is warm thorough out the day. If it is thick, you can add more water. You can add barley water to your soups.

Flax seeds are rich in Omega-3 fatty acids great source of lignans, vitamins and minerals.

18. Ripe papaya – A small cup of ripe papaya fruit drizzled with a little honey can be taken to improve lactation.

General Tips for nursing mothers increase their breast milk supply.

Bien dormir. It is found that a good sleep improves lactation.

Stress will definitely affect your milk supply. Find ways to deal with your stress. Stay relaxed and calm. Find tips for relieving stress.

Avoid smoking, alcohol and caffeinated drinks.
Avoid potato, raw banana and foods that generate heat like mango, papaya.
Avoid gassy and too spicy food.

Food rich in calcium – Beans, Leafy green vegetables, ragi, fenugreek, sesame seeds, milk, yogurt, cheese.

Food rich in iron – Dried Beans, spinach, tofu, dates, almonds, lentils, dried apricots, pomegranates, beetroot, brussel sprouts, oats, blackstrap molasses.

Food Rich in Vitamin C – All citrus fruits, papaya, strawberries, bell peppers, broccoli, tomatoes, grapefruit, spinach, watermelons, cabbage, guava.


Voir la vidéo: Conseils Pour jeunes mamans: ce quil faut acheter soins, vêtements, accessoires (Décembre 2021).