Nouvelles recettes

Ne jetez pas ces aliments

Ne jetez pas ces aliments

La date de péremption est-elle importante ?

Thinkstock / digicomphoto

Ne jetez pas ces aliments

Déballer le jargon est la moitié de la bataille. Les dates sont collées sur de nombreux cartons sans trop se soucier de la façon dont le consommateur interprétera leur signification. Ce malentendu conduit à des millions de livres de déchets alimentaires chaque année.

Nourriture en boîte

Thinkstock / Embarquement1Now

Ceux préparateurs de la fin du monde peut-être sur quelque chose. Aliments en conserve durent longtemps après leur date d'expiration, parfois jusqu'à deux à trois ans.

Ketchup

Thinkstock / Magone

La date estampillée sur le côté de votre ketchup bouteille n'est pas si fini. Si vous le stockez dans le réfrigérateur après l'avoir ouvert, le ketchup peut être utilisé en toute sécurité jusqu'à un an. Tant qu'il a encore une odeur et un goût frais, il n'est pas nécessaire de le jeter à la poubelle.

Mayonnaise

Shutterstock / Forêt ensoleillée

Comme le ketchup, la durée de conservation de ce condiment est plus longue que vous ne le pensez. Commercial Mayonnaise les marques emballent des conservateurs et utilisent des œufs pasteurisés pour la sécurité du consommateur. Tant qu'il a le goût de la mayo et qu'il sent la mayo, vous pouvez l'ajouter en toute sécurité à votre favori. salade de poulet Recette.

Du lait

Thinkstock / fotoedu

Prendre une gorgée d'au-dessus de la colline Le Lait est juste le pire – si mauvais, en fait, cela peut vous faire méfier de ces dates « meilleur avant ». Mais vraiment le lait peut durer longtemps après sa expiration, donc avant de jeter la bouteille, reniflez.

Huile d'olive

Thinkstock / digicomphoto

S'il est stocké correctement, huile d'olive peut durer jusqu'à deux ans. Gardez votre huile dans un endroit frais et sombre garde-manger pour une fraîcheur maximale. Il suffit de le renifler rapidement avant de l'utiliser pour vérifier s'il y a une odeur de rance.

Cornichons

Photos Thinkstock / Marque X

Tout l'intérêt du décapage est de préserver le produit. Cornichons, aimer produits en conserve, durent jusqu'à un à deux ans après la date d'impression s'il n'est pas altéré.

Crème aigre

Thinkstock / George Doyle

Crème aigre est essentiellement gâté crème, donc tant qu'il n'y a pas de moisissure visible, il est tout à fait sûr d'utiliser après sa date d'expiration.

Épices

Garder votre épices dans un endroit frais et sec et ils dureront longtemps après la date de péremption. Les épices entières restent savoureuses jusqu'à quatre ans et les épices à feuilles séchées, comme feuilles de laurier, se conserve un à trois ans.


Ne jetez pas ces restes !

Je ne sais pas pour vous mais nous cuisinons depuis des semaines pour préparer les prochains jours. Nous aurons beaucoup plus de nourriture que nous ne pourrons utiliser au cours des prochains jours et je suis sûr que nous nous lasserons de tous les sucreries et aliments riches après quelques jours.

Déjà fatigué de la dinde ou du jambon? Un peu de planification à l'avance et les déchets de vos dîners de vacances peuvent être minimes et vous pouvez avoir d'excellents dîners (ou déjeuners) avec les restes au congélateur pour les prochains mois !

Les os de dindes et de poulets peuvent être nettoyés de toute la viande, puis bouillis dans de l'eau pour faire un délicieux bouillon idéal pour les soupes. Faites-le dans une grande marmite ou dans votre mijoteuse. Voici ma recette de bouillon à la mijoteuse de nuit (cliquez pour le lien vers l'article de blog).

Assurez-vous d'avoir beaucoup de petits récipients en plastique (de préférence clairs sur lesquels vous pouvez écrire la date ET ce qu'il y a dans le récipient), des sacs à fermeture éclair et du papier ciré (pour séparer les tranches de viande lors de la congélation). Un marqueur Sharpie ou autre marqueur permanent et du masking tape pour étiqueter tous vos restes.

Videz votre congélateur de tous les articles divers qui ne peuvent plus être identifiés. Vous voudrez utiliser tous vos restes dans un délai de deux à trois mois. Assurez-vous de sortir avec tout pour qu'il ne soit jamais question de savoir si c'est bon ou quel est ce paquet mystère.

N'oubliez pas de vous assurer que tout est refroidi avant de congeler. Réfrigérer au réfrigérateur avant de placer dans des sacs ou sur des plateaux pour congeler.


Faits sur le gaspillage alimentaire

Prenez les États-Unis par exemple, un pays connu pour son développement économique suprême.

En ce qui concerne les déchets solides, selon learner.org, chaque personne aux États-Unis produit environ 4,6 livres de déchets par jour, ce qui signifie 230 millions de tonnes de "déchets" produites chaque année.

Pendant ce temps, dans leur dernière découverte, Unenvironment partage un rapport étonnant concernant le gaspillage alimentaire : les États-Unis à eux seuls absorbent près des ⅓ des déchets alimentaires dans le monde, en particulier 66,5 millions de tonnes.

Exécutez les chiffres et vous verrez que le gaspillage alimentaire à lui seul prend jusqu'à 29% de la quantité de déchets chaque année.

Et ce ne sont que les chiffres aux États-Unis.

Au Japon, près de 20 millions de tonnes de nourriture sont jetées chaque année, dont 9 millions sont encore utilisables et n'ont pas encore dépassé leur date de péremption !

Dans le monde, environ 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont jetées chaque année, se transformant en déchets alimentaires, selon également le site.

Cette quantité de déchets alimentaires absorbe ⅓ la quantité de déchets produits chaque année, et cela ne devrait pas être le cas.

Les organisations ont du mal à gérer une telle quantité de déchets, mais il est toujours impossible de tout recycler car cela dépend beaucoup de la nature de chaque type de déchets.

Plus important encore, plus de déchets alimentaires équivaut à moins de ressources dépensées pour réduire et recycler les déchets plastiques et dangereux.


Costco : arrêtez de jeter de la bonne nourriture, donnez plutôt aux personnes affamées

J'ai récemment été informé que si la nourriture chez Costco n'est pas vendue avant la date de péremption, alors tout sera jeté à la poubelle ou au compost. Ils ne marquent aucun aliment et gardent tout au prix fort jusqu'à la date de péremption, puis ils jettent tout. Cela comprend les viandes et le pain et les choses qui pourraient être vendues à un prix réduit aux gens pour les ramener à la maison et les congeler OU mieux encore, donnés aux gens afin qu'ils ne soient pas gaspillés.

On m'a dit que la raison pour laquelle ils ne le donnent pas est à des fins de responsabilité, mais ils sont couverts par la loi du bon samaritain ! Il n'y a aucune raison que cette nourriture ne puisse pas être utilisée à bon escient ! C'est une façon totalement insoutenable de gérer une énorme entreprise et la quantité de bœuf haché que j'ai vu qui allait être jetée m'a rendu malade et en colère.

Des animaux sont torturés et perdent la vie pour être jetés à la poubelle ? S'il vous plaît, tout le monde travaille ensemble afin que nous puissions aider à nourrir les affamés et arrêter le gaspillage inutile !!

Costco n'a pas mis en place de programme de récupération des aliments à l'échelle de l'entreprise. Selon les chiffres tirés de son propre rapport de développement durable 2009, l'entreprise composte 45 millions de livres de nourriture chaque année .


Un mystérieux médecin intestinal supplie les Américains de jeter « ce légume » maintenant. Mais, genre, lequel ?

Il y a un médecin intestinal, et il supplie Américains : « Jetez ce légume maintenant. » Cette nouvelle s'accompagne presque à chaque fois d'une image différente. Ce matin, le plaidoyer est apparu au bas d'un article sur Vox à côté d'une photo d'une main coupant ce qui semble être un tas de pommes vertes. À d'autres moments, il a été associé à une image d'une boîte de Pétri avec un ver dedans. D'autres fois, des bactéries intestinales dégagent de l'électricité. L'intérieur d'une racine de lotus. Un rendu illustré de vers ronds.

Le désespoir du médecin intestinal surgit encore et encore, sur des sites Web comme CNN et l'Atlantique (et comme je l'ai dit, celui-ci), dans ce que l'on appelle familièrement des « chumboxes ». Ce sont les cases en bas de la page qui contiennent plusieurs éléments de « contenu sponsorisé » ou « suggestion de lecture ». Ils sont générés par diverses sociétés, mais les deux plus importantes sont Taboola (financement de 160 millions de dollars) et Outbrain (financement de 194 millions de dollars), toutes deux fondées en Israël au milieu de l'année.

Quel est l'intérêt d'une chumbox, et pourquoi s'appellerait-elle ainsi ?

Chumbox est une sorte de référence de pêche brute, le kéta étant le petit poisson que les pêcheurs utilisent comme appât pour attraper des poissons plus gros. Avant que le mot n'entre dans le lexique, Casey Newton a expliqué le but de ces boîtes pour The Verge en 2014 :

Outbrain, Taboola et leurs pairs ont un argumentaire simple pour les sites avec lesquels ils travaillent : ajoutez nos modules à votre site gratuitement, avec seulement quelques lignes de code, et commencez à gagner de l'argent immédiatement grâce au trafic que vous fournissez à des partenaires payants. "Tout notre argumentaire auprès des éditeurs est une évidence", a déclaré LaCour. Adam Singolda, co-fondateur et PDG de Taboola, affirme que les principaux organes de presse gagnent plus de 10 millions de dollars par an en ajoutant leurs modules à leurs sites – des revenus importants dans une industrie qui a encore du mal à trouver sa place en ligne.

Le changement s'est produit après que les publications se soient rendu compte qu'elles ne gagnaient pas assez d'argent avec les bannières publicitaires (qui ont des taux de clics lamentables d'environ un dixième de pour cent) et avant qu'elles ne commencent à conclure des accords directement avec de grandes plateformes technologiques comme Facebook et Google pour servir leur contenu à un public plus large et essayer de générer des revenus.

Le plaidoyer du médecin intestinal, associé à l'image d'une racine de lotus.

En 2015, John Mahoney a inventé le terme et a écrit une « taxonomie » largement citée du contenu des chumbox pour le poinçon. Les types de contenu qu'il a identifiés :

  • Chose sexy (par exemple, les célibataires chauds dans votre région, "votre région" déterminée à l'aide de votre adresse IP)
  • Règle localisée (par exemple, un changement dans le système de parcomètres de votre ville, idem)
  • Chose corporelle profondément psychologique
  • chose de célébrité
  • Visage de personne âgée
  • Chose de peau
  • Miracle Cure Chose
  • Tatouage Bizarre
  • Ouverture vaginale implicite ou autre ouverture corporelle
  • Invertébrés dégoûtants ou masses globulaires
  • Chose de perte de poids extrême
  • Chose d'argent
  • Vin
  • Nourriture qui suinte

Le médecin intestinal s'inscrit dans plusieurs de ces catégories, selon l'image à laquelle il est associé. Il est toujours une chose de remède miracle et il est souvent aussi une chose dégoûtante d'invertébrés. Il est parfois une chose corporelle profondément psychologique, ou de la nourriture suintante.

En 2016, 41 des 50 principaux sites d'information utilisaient ces modules comme source de revenus. Répondre à tous Le co-animateur Alex Goldman a visité les bureaux de Taboola à New York en juin 2018, où il a rencontré le PDG et fondateur Adam Singolda. Singolda l'a informé qu'il n'avait jamais entendu le terme « chumbox » et qu'il n'aimait pas le mot « publicités », mais que Taboola sert environ 20 milliards de « recommandations » par jour.

Plus tôt ce mois-ci, le stratège de contenu Ranjan Roy a publié une analyse plus technique de ces liens. Il identifie cinq types de liens chumbox en fonction de la stratégie qu'ils utilisent pour générer de l'argent :

  • Liens de recherche : il s'agit d'annonces portant des titres tels que « Nouvelle recherche sur les premiers symptômes de l'hépatite C », qui ne redirigent pas vers un site Web en particulier, mais vers une page de résultats de recherche Yahoo. Yahoo paie Outbrain pour les clics, Outbrain paie le Washington Post pour les clics, il y a beaucoup d'argent qui coule des annonceurs qui paient Yahoo pour les placer au sommet des classements de recherche.
  • Marketing d'affiliation : ce sont des publicités qui utilisent votre adresse IP pour cibler des publicités spécifiques à un emplacement, puis vous redirigent vers des agrégateurs de devis d'assurance ou des revendeurs de voitures étranges. (Roy souligne que ces sites sont généralement enregistrés de manière anonyme.)
  • Liens de diaporama : ces publicités redirigent vers des diaporamas sur des célébrités qui finissent par s'actualiser à chaque clic. Sur une sur laquelle il a cliqué, chaque diapositive contenait neuf annonces et le diaporama faisait 32 pages, ce qui donne 288 annonces.
  • Une vraie publicité : certaines publicités ne concernent que des objets réels, peut-être indésirables. (Comme de minuscules aides auditives « révolutionnaires ».)

Le docteur intestinal fait partie de la cinquième catégorie, le contenu caché : ces publicités redirigent vers un endroit totalement inattendu, un site Web sans aucun rapport évident avec ce sur quoi vous avez cliqué à l'origine, et vous entraînent dans une chasse à l'oie sauvage entre des sites vaguement connectés qui sont également jonchés de publicités .

Ou, comme Mahoney l'a écrit en 2015 :

Cliquer sur un chumlink - même sur le site d'un chum relativement haut de gamme, comme nymag.com - est un moyen garanti de trouver plus de copains, plus étranges et plus grossiers. Les boîtes sont enchaînées ensemble dans un entonnoir de plus en plus cynique et grossier, rapidement, l'océan ouvert devient un égout de kéta.

Donc nous en sommes là. Les chumbox sont peu recommandables mais pas un mystère. Qu'est-ce qu'un mystère, c'est le médecin intestinal : qui est-il ? Et que veut-il ? Vous savez, plus précisément que pour qu'un légume sans nom soit annulé à jamais.

Qui est le docteur intestinal et quel légume supplie-t-il les Américains de jeter maintenant ?

Je ne chercherais pas la réponse à cette question si ce n'était le fait qu'elle tourmente tant de personnes depuis si longtemps. « S'il vous plaît, que quelqu'un me dise parce que je n'en peux plus : quel est le légume que le meilleur médecin intestinal américain supplie les Américains de jeter ? » L'animateur de Fox Sports Radio, Jason Smith, a demandé sur Twitter. « Dieu m'aide, mais je me demande souvent quel légume ce médecin intestinal supplie les Américains de jeter ! » un homme nommé Jonas admet hardiment.

Le médecin intestinal est, à ce stade, un mème. En décembre dernier, Saturday Night Live L'écrivain Paula Pell a tweeté: "Les médecins de l'intestin avertissent: JETEZ CE LÉGUME IMMÉDIATEMENT", au-dessus d'une photo du président Trump. En janvier, un utilisateur de Twitter non identifiable a plaidé en faveur du légume, utilisant pleinement ses 280 caractères : « Ne le jetez pas ! N'écoute pas ses mensonges. C'est juste un Légume, après tout quel mal cela pourrait-il vraiment faire ? Juste un légume - oui, vraiment. Et que sait le Gut Doctor ? C'est juste un menteur amer, répandant des mensonges sur le pauvre et innocent Légume.

Mon médecin de l'intestin dit que j'ai des ennuis parce que je mange trop de spaghettis, mais c'est mon légume préféré ! pic.twitter.com/Ct51Pnvu2z

– Pazuzu (@ThatPazuzu) 7 mai 2019

Plus tôt cette semaine, le rédacteur en chef de Topic, Reyhan Harmanci, a tweeté une capture d'écran de l'avertissement du médecin intestinal au bas du site Web personnel d'un journaliste et a demandé si les chumbox devenaient plus agressifs. L'image jointe dans ce cas "ressemblait fortement aux vers d'un de mes films préférés, Tremblements," elle m'a dit.

Le médecin intestinal, pour moi, est insaisissable. J'ai actualisé chaque site Web sur lequel il a été vu des dizaines de fois, et pour moi, il ne se matérialisera pas. Pourtant, heureusement, toutes ces captures d'écran contiennent un lien visible vers un site Web pour une société appelée United Naturals. Ici, je suis accueilli par le visage souriant du Dr Vincent Pedre, dont la biographie le décrit comme "un médecin certifié, un praticien certifié en médecine fonctionnelle et un responsable du bien-être chez United Naturals". Il est apparemment allé à mon alma mater pour son diplôme de premier cycle. (Go Big Red! Aussi: Oh, non!) Il a ensuite fréquenté l'Université de Miami pour la faculté de médecine, avant de fonder Pedre Integrative Health, "où il adopte une approche largement holistique de la médecine".

Il s'agissait d'une recherche dans une fenêtre de navigation privée.

United Naturals se consacre à fournir « un soulagement durable des ballonnements et autres problèmes digestifs embarrassants », sous la forme de capsules probiotiques appelées Synbiotic 365 (45 $ par boîte ou 229 $ pour six boîtes). United Naturals vend également un complément alimentaire en poudre de collagène appelé ActivMotion au prix de 45 $ le sachet, et propose le témoignage d'un client qui dit qu'il a guéri sa dépression. Il n'y a aucune information ici sur les légumes.

Heureusement, cependant, ce n'est pas le seul site Web du Dr Pedre. Malheureusement, le site Pedre Integrative Health contient de nombreuses informations sur la perte de poids et les selles, mais pas de détails sur un légume mort. Un autre domaine, HappyGutLife.com, n'aborde pas spécifiquement la question non plus, bien qu'il vende un kit Happy Gut Cleanse de 28 jours pour 399 $ (contre 499 $).

En janvier 2016, le New York Times « a rencontré le Dr Pedre pour parler de ce qui fait un « intestin heureux », comment vous pouvez éviter certains déclencheurs courants de problèmes digestifs et pourquoi les aliments fermentés comme le kombucha et le kimchi devraient faire partie de votre régime." Tout au long, il insiste sur la valeur des légumes, et du kimchi en particulier, mais il ne dit pas qu'il y a un légume qui est littéralement un poison et qui devrait être banni de la surface de la terre.

En juillet 2018, le Dr Pedre a déclaré à la section mode de vie de la plate-forme d'information de Microsoft quatre aliments qu'il «ne mangerait plus jamais», mais nous ne nous sommes pas rapprochés d'une réponse. Les quatre aliments étaient en fait cinq aliments, et aucun n'était un légume : céréales, lait, café, sandwichs et pâtes. Sandwichs ! (Ils le rendent "super endormi.")

Le groupe Facebook pour les passionnés de Happy Gut Cleanse, auquel j'ai dû concocter un petit mensonge pour pouvoir rejoindre (mon instinct me va bien, généralement je suis béni !) , qui a dit qu'il ne serait pas disponible pour répondre à mes questions par courriel.

Dans ce document, il mène des sondages, demandant à ses abonnés s'ils achèteraient des fiches de conseils sur la santé intestinale d'une page pour 7 $ à 9 $ la page, et quels conseils ils aimeraient spécifiquement. Il partage également des liens sur les raisons pour lesquelles les enfants de la région méditerranéenne ont les "taux les plus élevés d'obésité infantile sévère" et sur "Les bactéries dont vous n'avez jamais entendu parler qui favorisent la perte de poids". Les membres du groupe publient généralement leurs questions à l'aide de la fonction Word Art de Facebook, superposant du texte volumineux sur des arrière-plans avec des dégradés ou des emoji qui pleurent de rire. La semaine dernière, gratuitement, le Dr Pedre a répondu à une femme qui voulait un contrôle intestinal (ha) sur certains des articles qu'elle aime mettre dans une salade. Pour faire court : elle ne peut plus manger de raisins secs aux canneberges. Ils élèvent de la levure ?

Et hier – un autre billet de faveur – il a fourni une liste de « OUI ! » aliments et « NON ! » nourriture.

Le oui!" liste incluse, comme je suis sûr que vous pouvez le deviner, kimchi. Il comprenait également des asperges, du brocoli, du chocolat noir, de l'ail, des topinambours, des mangues, des oignons, des cornichons et de la choucroute. Mon pote adore le chou ! Et le décapage ! Le non!" la liste était beaucoup plus courte et ne contenait pas de légumes. Juste des grains entiers qui contiennent du gluten, des « produits à base de soja comme le miso, le tempeh (culture OGM) », le yogourt et aussi tous les produits laitiers.

Voici, je pense, est un indice. Entre parenthèses. « Culture OGM ». S'adressant à son entourage, le Dr Pedre n'explique pas ce qui se passe, à son avis, avec les cultures OGM, car ils le savent probablement déjà. (Veuillez voir l'explication de Vox sur les OGM. Ils ne sont, médicalement parlant, pas un problème.)

Quoi qu'il en soit, on pourrait espérer qu'il y a des réponses à trouver dans le livre du Dr Pedre Happy Gut : Le programme de nettoyage pour vous aider à perdre du poids, gagner de l'énergie et éliminer la douleur.

Je refuse absolument de l'acheter, mais selon certaines critiques d'Amazon, il ne s'agit que d'une version d'un régime alimentaire largement connu recommandé par les médecins de Stanford pour les patients atteints du syndrome du côlon irritable, que vous pouvez télécharger gratuitement et qui suggère d'éviter certains fruits, haute -sirop de maïs de fructose, miel, blé et soja. Tous les légumes : très bien !

Selon certaines personnes sur certains forums aléatoires, que je ne peux pas croire que je n'ai pas pu vérifier plus tôt, le lien du médecin intestinal ne dirige pas toujours les téléspectateurs vers United Naturals. Parfois, il renvoie à un publi-reportage de 40 minutes mettant en vedette le Dr Pedre, qui ne permet pas aux utilisateurs de revenir en arrière ou de sauter en avant, mais uniquement de lire ou de mettre en pause. Dans un fil de discussion sur Data Lounge, un spectateur ne traverse que quelques minutes de la vidéo et lève la main en disant: "J'espère que c'est du brocoli." D'autres dans le fil espèrent que le légume est le chou frisé. Une personne espère que ce sont des pommes de terre et est immédiatement criée par quelqu'un qui dit que la haine de la pomme de terre est "exagérée".

Un forum de légumes appelé 2 Peas Refugees a également longuement discuté de la vidéo. L'affiche originale écrit : « Quelques fois au cours de l'année écoulée, j'ai cliqué sur le lien et cela vous amène à une vidéo qui taquine la réponse encore et encore et je ne dure que trois à cinq minutes avant d'être frustré et liquider." Selon un fil Reddit, la vidéo est censée être incroyablement ennuyeuse jusqu'à la fin, lorsque le médecin se met à expliquer sa haine du glyphosate, un herbicide présent dans Round-Up, le désherbant ultra-populaire inventé par le géant agro-industriel Monsanto .

Cette haine de la grande agriculture – fondée à bien des égards – s'étend, sans fondement, à tous les aliments génétiquement modifiés. La culture OGM la plus cultivée aux États-Unis est le maïs. Le maïs est également traité au glyphosate. Le maïs est un double coup dur.

Je pense que c'est du maïs

Le légume mystère est le maïs ? Le publiciste du Dr Pedre a cessé de répondre à mes e-mails après que j'ai posé ma question spécifique (« Est-ce du maïs ? »). Mais finalement, une autre personne du groupe 2 Peas s'est attachée à regarder toute la vidéo et a informé tout le monde de la réponse : du maïs.

« D'accord, étant donné cela, mangez-vous toujours du maïs ? » quelqu'un demande. "Je l'aime en petites quantités avec la nourriture mexicaine, mais j'ai arrêté de manger du maïs il y a environ 20 ans à cause des glucides." On dirait qu'ils n'a pas arrêter de manger du maïs il y a 20 ans. Mais un autre utilisateur convient que le maïs est affreux, écrivant : "Je déteste la façon dont le maïs se coince dans mes dents."

Quoi qu'il en soit, on dirait que le légume est du maïs.

Des millions de personnes se tournent vers Vox pour comprendre ce qui se passe dans l'actualité. Notre mission n'a jamais été aussi vitale qu'elle ne l'est en ce moment : donner du pouvoir par la compréhension. Les contributions financières de nos lecteurs sont essentielles pour soutenir notre travail gourmand en ressources et nous aident à garder notre journalisme gratuit pour tous. Veuillez envisager de contribuer à Vox dès aujourd'hui à partir de 3 $ seulement.


Si cette miche de bon pain de boulangerie perd de sa fraîcheur après un jour ou deux, faites comme les Italiens : coupez la miche en deux sur la largeur, arrosez-la d'une bonne huile d'olive et frottez-la avec le côté coupé d'une tomate mûre coupée en deux. Assaisonner le pain avec du sel et du poivre, envelopper dans du papier d'aluminium et cuire au four jusqu'à ce qu'il soit chaud.

Comme alternative au compostage, conservez les restes de légumes pour faire du bouillon. Conservez un sac zippé d'un gallon au congélateur et ajoutez des parures : fanes de carottes et de fenouil, bouts d'oignons ou de poireaux, noyaux de tomates, tiges d'herbes et de légumes verts, épis de maïs, etc. Tous les produits qui ont dépassé leur apogée dans le réfrigérateur peuvent également y entrer. Lorsque le sac est plein, décongelez le contenu, versez-le dans une casserole et ajoutez de l'eau pour couvrir. Laisser mijoter pendant 2 heures, filtrer - et vous aurez un bouillon de légumes meilleur que celui acheté en magasin (qui peut être congelé dans ce même sac de gallon).


10 aliments que vous ne devriez pas jeter

Garder la cuisine (et moi-même) en bonne santé et heureux signifie nettoyer le réfrigérateur assez souvent et ranger des choses qui ne sont plus à sa place. Bien que j'éprouve généralement un sentiment de satisfaction à l'égard de l'ensemble du processus, cela me rappelle également que je dois moins gaspiller.

Dans cet esprit, saviez-vous qu'il y a beaucoup de choses qui peuvent avoir une seconde vie, même après qu'elles semblent devoir être jetées ? Voici 10 aliments qui peuvent facilement être récupérés du compost et réutilisés dans de nouvelles utilisations qui vous rendront (ainsi que votre portefeuille) heureux de ne pas les avoir jetés.

1. Croûtes de fromage et morceaux de restes de fromage

Prenez n'importe quelle combinaison de restes de fromages durs et mous et faites Fromage Fort, “fromage fort,” en le fouettant dans le robot culinaire avec du vin et des herbes. Cela donne une nouvelle vie à ces morceaux de fromage que vous avez dans le réfrigérateur.

Ajoutez de la croûte de parmesan dans votre prochain lot de soupe ou de sauce pour pâtes pour des saveurs plus profondes. Vous pouvez vous récompenser avec une friandise de cuisinier lorsque vous sortez le morceau de fromage fondant et suintant pour le grignoter.


Ne jetez pas ça ! 5 recettes pour utiliser vos restes de cuisine

Je disais récemment à un ami que j'aime laisser le four ouvert pour qu'il refroidisse en hiver, après l'avoir éteint, bien sûr. Mon amie a ri et m'a parlé de sa colocataire d'université qui a fait la même chose. Sa justification ? “J'ai déjà payé pour cette chaleur. C'est le mien!” Exactement. Je ressens la même chose à propos de la nourriture : je l'ai payée, donc je vais l'utiliser en entier, ou autant que possible. Pour moi, les restes de cuisine ne sont pas seulement une source de nourriture, mais ils sont aussi un défi personnel.

Cuisine créative avec des restes de cuisine

Cuisiner avec des restes fait de moi un cuisinier plus créatif. Travailler avec ce que j'ai, au lieu d'aller acheter ce que je veux, me fait sortir des sentiers battus. Souvent, je me retrouve avec de la bonne nourriture. En fait, parfois, je finis par aimer tellement certains résultats que les rebuts deviennent l'événement principal. J'achèterai des concombres juste pour faire un sandwich à tartiner à partir de la peau. Les croûtes de parmesan deviennent tout aussi importantes que le fromage lui-même, et je commence à attendre avec impatience le soda laissé par une fête parce que je sais que les crêpes pour le dessert suivront bientôt .

3 stratégies intelligentes pour cuisiner avec des restes

1. Tournez un œil indulgent vers votre tiroir à produits.

Bien sûr, vous ne voudrez peut-être pas manger ces légumes verts tristes dans une salade, mais les cuisiner leur donnera une nouvelle vie ! Parce que cuisiner des légumes verts signifie les condenser, vous obtiendrez également beaucoup plus de légumes dans vos enfants (ou vous-même). Les spirales de pâtisserie avec des légumes verts de cette série sont un grand succès auprès des enfants et d'autres personnes qui pourraient hésiter à manger un énorme tas de légumes. Et le céleri triste et fané est parfait pour braiser, ce qui fait ressortir une saveur différente et le transforme en un plat, au lieu d'une collation rapide. Lorsque vous regardez dans votre réfrigérateur, n'oubliez pas que vous n'avez pas à tout utiliser comme vous l'aviez prévu à l'origine pour tirer le meilleur parti de ce que vous avez.

2. Ne manquez pas la meilleure partie.

Il y a beaucoup de saveur dans les pelures de légumes. Tout le monde sait que la peau est la meilleure partie d'une pomme de terre. (Peaux de pommes de terre chargées, n'importe qui?) La tartinade à sandwich à la pelure de concombre utilise parfaitement la meilleure partie d'un concombre, mais pourquoi ne pas ajouter des pelures de carotte, de courge ou même de pomme pour plus de saveur et de couleur ? Voici un autre conseil rapide : lorsque vous extrayez du jus d'agrumes, commencez par les zester. Vous ramollirez les fruits, ce qui facilitera l'extraction du jus, et les zestes d'agrumes sont d'excellents ajouts à de nombreux plats. Pas prêt à l'utiliser ? Le zeste se congèle bien.


Astuces et astuces culinaires pour que votre alimentation aille plus loin

Aujourd'hui plus que jamais, les gens travaillent dur pour que leurs aliments aillent plus loin. Nous faisons l'effort de jeter moins et d'utiliser à peu près toutes les parties des aliments, en particulier les fruits et les légumes. Mais quelles mesures pouvons-nous prendre pour tirer le meilleur parti de la nourriture dès maintenant ? Nous avons parlé à Emilie Vanpoperinghe, experte en gaspillage alimentaire et co-fondatrice d'Oddbox, pour obtenir ses conseils d'experts et ses astuces pour faire avancer la nourriture.

Oh, et pendant que vous êtes ici, Emilie nous a également donné des conseils pour congeler des fruits et légumes et les faire pousser à partir de restes à la maison.

Si vous avez de la roquette ou des épinards laissés un peu trop longtemps et qui commencent à flétrir, pourquoi ne pas en faire un pesto ? Et si vous avez des tiges d'herbes ou des fanes de betteraves et de carottes, il n'y a aucune raison qu'elles ne puissent pas y entrer aussi.

Une casserole ou un ragoût riche et savoureux est le plat parfait pour utiliser tous les légumes laissés dans le réfrigérateur dont vous ne savez pas trop quoi faire. Les légumes verts fanés, les extrémités de céleri, le demi-poivre qui reste de votre sauté - ils peuvent tous être jetés dans une casserole à fond épais avec les haricots que vous avez dans le garde-manger, une boîte ou deux de tomates hachées et du bouillon. Si vous avez des sacs de céréales ou de légumineuses qui ne contiennent pas assez pour un repas, ceux-ci peuvent également être ajoutés pour un peu de volume.

En parlant de stock, c'est l'un de nos moyens préférés de tirer tout ce que nous pouvons de nos restes de cuisine. Chaque fois que vous préparez un repas tout au long de la semaine, au lieu de jeter tous les déchets dans le bac à compost, placez-les plutôt dans un récipient au congélateur. Pelures de légumes racines, fanes de carottes, pelures d'oignons, tiges de champignons et tiges d'herbes - sérieusement - tout est permis et les possibilités sont infinies. À la fin de la semaine, videz le tout dans une casserole à fond épais, salez et couvrez d'eau abondante, d'une ou deux feuilles de laurier et d'un peu de curcuma si vous en avez envie. Ensuite, portez simplement à ébullition, réduisez le feu, couvrez et laissez mijoter pendant quelques heures.

Nous avons l'habitude de retirer les feuilles de chou-fleur de la tige et de les jeter directement dans le compost au profit de la tête. Mais en réalité, les feuilles de chou-fleur sont un légume incroyablement polyvalent à part entière. Une fois rôtis, ils sont bien croustillants et - avec une pincée de vos épices préférées - ils sont parfaits pour accompagner le dîner. Ils peuvent également être cuits à la vapeur ou hachés et jetés dans un sauté.

C'est l'un des sentiments les plus frustrants. La sensation de gratter le fond du bocal en sachant que l'on ne pourra jamais tout à fait tout sortir. Eh bien, nous pouvons vous aider! En ajoutant un peu d'huile, un vinaigre et un peu d'assaisonnement, vous pouvez transformer le tout en une délicieuse vinaigrette pour vos salades. Tahini? Ajouter l'huile d'olive, l'ail haché, le zeste et le jus de citron, du sel et du poivre et un trait de sumac. Moutarde? Essayez l'huile d'olive, le vin rouge ou le vinaigre de cidre de pomme, le miel et l'assaisonnement. Confitures et conserves ? L'utilisation d'huile d'olive, de vinaigre balsamique, d'échalotes et de thym frais fonctionne à merveille.

Infuser de l'eau est un moyen si simple d'utiliser des fanes de fraises, des zestes d'orange ou de citron et des morceaux de gingembre. Ajoutez-les simplement à votre eau et laissez infuser au réfrigérateur pendant la nuit. Essayez aussi d'expérimenter avec des combinaisons de saveurs - peut-être en ajoutant des tiges d'herbes pour une touche d'originalité.

Qui a pensé ici qu'il pourrait y avoir un moyen d'utiliser vos écorces de pastèque ? Nous ne l'avons certainement pas fait, mais il n'y a aucun moyen de les jeter à nouveau. Au lieu de cela, nous préparerons un lot de ce chutney pour tirer le meilleur parti de la pastèque entière.

C'est vrai et bon, il s'avère que vous pouvez manger toute la banane - peau et tout. Cela peut ne pas sembler le plus éplucheur (désolé, pas désolé), mais si vous attendez que vos bananes mûrissent à pleines dents, la peau sera fine et douce. Donnez-leur simplement un bon lavage et vous découvrirez qu'il existe plusieurs façons de les utiliser. Par exemple, cette recette de gâteau utilise la banane entière. Alternativement, gardez simplement la peau d'une banane mangée et ajoutez-la à votre smoothie du matin pour plus de fibres. Astuce : ils font aussi un excellent chutney.

Si vous constatez que vos herbes flétrissent au fond de votre réfrigérateur, inutile de les jeter. Ceux qui sont sur le point de sortir peuvent être ajoutés à de l'huile d'olive de bonne qualité et laissés infuser. Ceux qui semblent un peu plus sains peuvent être séchés ou émincés et congelés pour être utilisés plus tard.

En parlant d'herbes et d'hellip, une excellente façon d'utiliser les tiges après avoir cueilli les feuilles est de les ajouter au pot lorsque vous faites mijoter vos grains. Ils apportent une belle note de saveur à votre quinoa, riz ou couscous une fois cuits.

C'est vrai - le brocoli n'est pas seulement bon pour ses fleurons, car vous pouvez utiliser toute la tête. Tenez ces tiges et faites-les bouillir avec des légumes-racines et du bouillon pour une soupe verte rapide, savoureuse et copieuse.

Les pelures d'oranges, de citrons et de pamplemousses ont une multitude d'utilisations, vous n'aurez donc plus jamais à les jeter ! Bouillies avec du sucre et de l'eau, elles peuvent être utilisées pour faire des écorces confites ou un sirop infusé aux agrumes pour la cuisson. Ou vous pouvez les compléter avec de l'eau bouillante ou les sécher pour les utiliser plus tard pour un thé parfumé. Ou infusez un spiritueux de bonne qualité comme du gin ou de la vodka pour préparer une boisson alcoolisée savoureuse.

Rien de plus simple pour faire des chips de pommes de terre. Rincez bien vos épluchures, essuyez-les, mettez-les dans une rôtissoire avec un bon filet d'huile, du sel et peut-être du paprika ou du cumin fumé. Rôtir au four jusqu'à ce qu'ils soient dorés et croustillants, puis verser directement dans un bol de service car ils sont meilleurs à manger chauds ! Et ce ne sont pas seulement vos pommes de terre que vous pouvez transformer en chips. Prenez les épluchures de n'importe quel légume-racine et vous pouvez créer une belle collation plus-ish.

Si vous avez des restes d'écorces de fruits après avoir fait un crumble ou des têtes de fraises après un pique-nique, pourquoi ne pas faire une délicieuse confiture à partir de ces bric et de broc. Utilisez un seul fruit ou stockez simplement tous les restes dans votre congélateur jusqu'à ce que vous en ayez assez pour un lot et expérimentez avec une confiture de tutti frutti.

Vous vous retrouvez avec une montagne de feuilles restantes après avoir épluché tous vos choux de Bruxelles ? Alors pourquoi ne pas les utiliser pour une collation impromptue ? Rincez-les simplement bien, séchez-les en tapotant, puis arrosez d'huile et assaisonnez bien. Mettez-les au four pendant 8 à 10 minutes et vous aurez une collation croustillante pour vous tenir au courant jusqu'à l'heure du dîner.

Qui d'autre commence sa journée (ou essaie de) avec cinq minutes de paix avec un café bien chaud ? Mais les déchets de tout ce marc de café s'additionnent. Au lieu de les jeter, conservez-les dans un récipient ou un sac refermable dans votre réfrigérateur. Then, at the end of the week, put them to good use by whipping up a batch of these decadent espresso brownies or this coffee ground biscotti.

We know the name's not that appealing but scraps smoothies aren't just a super-quick and tasty way to get your 5 a day, they're also a great way to consume all the bits of fruit you might otherwise throw away. A whole strawberry, stem and all? In it goes. Pomme avec core? Pop it in.

Who else loves the fragrance that ginger adds to curries or stir fries? Well, the next time you use it, add the peelings and ends to a mug of hot water and leave to brew for 5 minutes. The result is a steaming ginger tea that's super-tasty and also a great aid for digestion at the end of a long day.

Making pickles and preserves is both a tasty method to revamp any tired looking produce left in the back of the fridge and a great way to preserve any fruit and vegetables you're worried you won't get to before they go off.

Here's how to pickle just about anything.

Regrowing veggies on your windowsill is a great way to make your food go further. The next time you cook with onions, spring onions or leeks, hold onto approximately the last half inch of the bulb and roots and pop them in a glass with enough water to submerge the roots, but leave the stem uncovered. Leave this on a sunny windowsill topping up with water as needed, and changing the water entirely at least once a week. You'll be surprised by how quickly a whole new onion sprouts.


Don’t Throw It Away! How to Re-Use Old Food Containers

Do you ever feel like you just throw away too much trash? I know my husband does when he has to lug the bag of trash all the way down three flights of stairs and half a block away! Our modern generation – despite attempts to “green” our lives – is far too quick to dump anything and everything into the circular file without first considering if it can be used again. Despite the catch-phrase of “Reduce, Reuse, Recycle”, we still throw a lot of junk into the trash.

Sometimes the problem is simply that repurposing or upcycling household trash can seem like a daunting prospect, particularly if you think you’re not all that creative or crafty. I’m here to tell you, though, while a browse through Pinterest might wear you out with all those cute upcycling projects (Trust me, I know, I have my own Repurposing board.), it doesn’t take any time or ingenuity to put all those jars, boxes and cans to work instead of chucking them into the dumpster. Sometimes, I don’t even bother with removing the label I just clean out the jar and put it back to work.

To get you started, here are a few of the uses I’ve found for a variety of common household containers:

I always keep a stack of plastic containers in my cupboard for a variety of purposes. They make perfect give-away containers for those occasions when you fix a meal for a friend, or want to pass along some yummy baked goods. Your friends will appreciate now having to wash and return them to you! They’re also perfect for random assortments of leftovers that have no other home. They’re not great for freezing, since they’re not typically made with an exceptionally high quality plastic. In the same token, I wouldn’t recommend microwaving them either.

In the forefront of the picture, you see an old formula can with the label removed. I just wrote on it with a Sharpie (on the other side) to label it – no fancy artwork needed here! I hide it in the cupboard to stash all the candy that is given to my son (by people who don’t live with him). Whenever we feel like rewarding him with a special treat, we sneak it from this inconspicuous container.

Head to a container store, and you’ll see a slew of pricey products designed to help you organize your junk drawer. No need to shell out the cash! I’ve got a couple of round re-usable Ziploc containers that lost their lids and put them to beneficial use rounding up a bunch of things like shoe-laces, pencil sharpeners, tape, and the like – things that would otherwise be rolling around loose on the bottom of the drawer. The rectangular plastic container is from toy-packaging, believe it or not. It’s the perfect container for all the packs of gum my husband goes through on a regular basis!

You can use any old jar to create one of these I used a plastic canned fruit container. All you do is drop in some small objects of interest to your child (e.g.: a Lego guy, a small car, a plastic tree, a button, and a marble). Then fill it almost to the top with rice. Spread a little glue (hot glue works wonderfully) around the rim of the mouth of the jar, then screw the lid on tight. You can decorate it with a ribbon around the lid of the jar if you desire, but you don’t have to. We brought ours with us on our vacation last year as an activity for our son to play on the looooooonnnggg car ride.

You can’t re-use the majority of store-bought glass jars for canning because the glass is not stable, and the lids are not safe for processing. However, they are perfect for storing dried goods, like nuts and dried fruits and vegetables! I love to store the things I’ve dehydrated in jars like these. In the picture above, you’ll see some dried-orange zest in a baby food jar, pistachios in a salsa jar, dried peppers in a jam jar, and dried kale leaves in a peanut butter jar.

Counting bears find a home in an enormous applesauce jar (I think it must have come from Costco!) Letter tiles get comfy in an old sunflower seed butter jar and letter stamps reside in – of all things – a small jar that previously held a sugar body scrub. As you can see, I did some slight decorating here, but only because these jars are out in the open and visible by all.

I make my own granola, and I keep this old coffee tin on hand to store it. This kills two birds with one stone: it eliminates the need to throw away empty boxes from store-bought granola, and it keeps the coffee tin from ending up in the landfill. A win all around.

You don’t have to have a specific use in mind for a container. I keep a handful of them in my cupboard below the sink to use as ready storage for left-overs, or for homemade sauces and the like. Occasionally, one of these under-the-ink jars will find another, more permanent home elsewhere around the house.

My yogurt machine has containers with screw-top lids, but I get a little annoyed by all those small glass jars tumbling around the refrigerator. Instead, I dump all the yogurt (yet another attempt to create rice milk yogurt pictured here) into one of those glass jars I mentioned from under the sink.

I did make a little extra effort decorating this old oatmeal canister, but it was worth it. I use it to store my small collection of rubber stamps. Similar containers (including rectangular ones that formerly held cocoa) have been used for other crafty supplies, like glue sticks, for example.

I have a hard time throwing away those little scraps of ribbon that are still long enough to tie a bow, but not much else. In truth, I have a problem throwing anything away. But I also hate leaving them lying around,getting tangled and making a mess. A baby food jar is the perfect size to confine all those confounded little pieces of ribbon – it’s small so that I don’t have to dig through heaps of knotted strands in order to grab the one I need. It’s clear, so I can see at a glance if a jar contains the color I need.

These uses are mostly utilitarian, but you can dress-up your old containers. This past Christmas, I had a lot of fun transforming old formula canisters and even egg containers into lovely gift-giving receptacles. Use them any time of the year with seasonal papers and ribbons.

Read more on this topic with these posts!

About Guest Post

Successful Homemaking has been blessed to have some wonderful guest contributors! You'll find all of the guest posts under the latest posts tab above.


Don't throw food scraps away

In these trying times where reform and change appear isolated at the heights of corporate power and political establishment, there are many opportunities for local engagement.

Perhaps so many that any and all lifestyle modifications pile up into a suffocating mess of trends and constraints on simple pleasures.

I&rsquom here to tell you that there&rsquos one more. It&rsquos macro- and micro-biotic, raw and cooked, not vegan, and not only for food items labeled &ldquoorganic.&rdquo It&rsquos about as exciting as folding laundry, if not more so. No quarters needed!

The city&rsquos sanitation department provides rodent-resistant brown bins, outreach, and curbside collection to residential buildings and non-profit organizations in participating neighborhoods. Buildings of all sizes. For free.

Scraping plates and ditching spent food scraps into the stinky trash, no longer. Husky sidewalk rats chewing into plastic trash bags to munch the meat off chicken bones, over. We want your vegetable peels, chicken bones, spoiled yogurt, moldy bread, eggshells, coffee-stained paper towels, dead houseplants, fall leaves. La liste continue.

It&rsquos part of a citywide effort for New York City to become more environmentally sustainable. New York currently sends its trash to a host of recipients across the eastern seaboard: landfills, waste-to-energy facilities and incinerators. About a third of that garbage can be recycled through the curbside composting program.

The material we collect skips the breezy ride to landfills in South Carolina and Ohio, where it would emit toxic greenhouse gases. Instead, it stays in New York and New Jersey, where it&rsquos made into compost and renewable energy.

The outreach team for the Make Compost, Not Trash campaign is available to help you, so you&rsquoll help us.

Currently, our outreach efforts are focused in three community boards in Brooklyn (CB2, CB6 and CB7) and Queens (CB2, CB5 and CB8) as well as Bronx Community Board 8. But that doesn&rsquot mean we are limited to those areas. An outreach team of 15 people covering the whole city? You&rsquore right. We need all the help we can get.

Make the change and put composting on the list of life&rsquos simple pleasures.

We hope that you&rsquoll recycle your food scraps, food-soiled paper and yard waste. Tell your friends and neighbors about it, too. And if you&rsquod like to help us spread the word of compost citywide, volunteer with us to make New York City more sustainable.

Mike Stinavage

The author is assistant coordinator for the Make Compost, Not Trash campaign with the city&rsquos sanitation department.