Nouvelles recettes

Sandwich de la semaine : Burgers, Shakes & Fries

Sandwich de la semaine : Burgers, Shakes & Fries

Avec des bars à hamburgers haut de gamme qui apparaissent à chaque coin de rue, il semble facile de se laisser distraire par le battage médiatique d'un nouveau joint branché vantant une "sauce secrète" et des frites parfumées à la truffe. Dès la première bouchée du sandwich chez Burger, Shakes & Fries à Darien, Connecticut, (l'emplacement d'origine est en Greenwich) Cela m'a rappelé pourquoi les hamburgers occupent une place si spéciale dans le cœur des Américains. Ce sandwich était simple, sans fioritures pour se cacher derrière - juste une galette savamment grillée avec du fromage américain savamment fondu, des cornichons et des oignons. La nourriture réconfortante est très raffinée.

Décomposons-le, composant par composant. Le « bun », qui est en l'occurrence deux tranches de pain blanc façon Pullman parfaitement grillées, est l'une des merveilles de ce sandwich. D'une manière ou d'une autre, il conserve son intégrité croustillante et grillée malgré la galette juteuse et les garnitures à l'intérieur. Ma première inclination était que le fromage fondu agit comme une sorte de colle, gardant tout intact. Cependant, le pain grillé de l'autre côté du sandwich, qui avait des oignons sautés au lieu de fromage comme garniture, a également résisté à la menace d'une galette fondue.

Vient ensuite la galette. Lorsqu'un endroit propose des hamburgers simples et doubles (comme le fait BSF), il est généralement prudent de supposer que les galettes seront assez plates, voire écrasées dans certains cas, et croustillantes. Un hamburger bien fait de cette variété peut toujours être juteux, mais le plus souvent, la viande finira par être sèche et trop cuite. Les galettes de BSF sont juteuses et étonnamment épaisses; la viande est magnifiquement assaisonnée de sel et de poivre et grillée, pas grillée sur un dessus plat. L'extérieur de la galette est distinctement croustillant, comme il se doit, et l'intérieur est si humide que le jus coule le long de vos avant-bras pendant que vous mangez.

Les garnitures sont là où cela devient difficile. Avec autant d'options, il est facile de se laisser emporter et de maîtriser le hamburger. J'ai opté pour du fromage américain (sans doute le meilleur fromage "fondant" du marché), des cornichons et des oignons sautés. Le fromage était gluant et savamment fondu, ce qui provenait très probablement d'une vapeur de dernière seconde pour marier le fromage et le hamburger ensemble. De l'autre côté du sandwich se trouvaient les oignons sucrés et salés - qui avaient une légère morsure au lieu d'être complètement cuits à l'état de confiture. Quelques tranches de cornichons à l'aneth frais ont garni le côté oignon du hamburger, ajoutant une finition brillante et croquante.

Si le burger est la vraie star du show, les frites ne doivent pas être oubliées. En plus des frites de steak délicieusement dorées (je suis un fan des frites bien cuites, plus elles sont croustillantes, mieux c'est), BSF propose également des rondelles d'oignon et des patates douces. Les shakes sont épais et filés à la main, un complément crémeux aux plats plus gras.

Connaissez-vous un bon sandwich qui devrait être mis en vedette? Faites-le nous savoir par e-mail ou par commentaire ci-dessous ! Cliquez ici pour d'autres sandwichs en vedette.


Cela a été une grosse semaine folle pour le monde de la consommation de bœuf et de plantes. Tout d'abord, Fox News et ses amis ont décidé de faire paniquer tout le monde en affirmant que le plan climatique de Biden était de voler les hamburgers directement dans votre bouche, comme interdire littéralement les hamburgers. Ils ont dû se rétracter, car c'était un gros mensonge juteux, qui a calmé une grande partie d'Internet. Mais ensuite, le site de cuisine populaire Epicurious a annoncé qu'il ne publierait pas de nouveaux contenus et recettes de bœuf. Ils ont promis qu'il ne s'agissait pas d'un changement anti-bœuf, mais plutôt d'un changement « uniquement sur la durabilité, sur le fait de ne pas donner de temps d'antenne à l'un des pires contrevenants climatiques au monde. Nous pensons que cette décision n'est pas anti-bœuf mais plutôt pro-planète ». Internet était à nouveau apoplectique. De nombreux végétaliens ont défendu le mouvement, d'autres ont pensé que ce n'était pas assez significatif, les bœufs ont été profondément offensés.

Ensuite, Taco Bell a annoncé qu'il proposerait sa propre alternative à la viande, et Impossible Burger a commencé à commercialiser son hamburger à base de plantes sous forme de viande au lieu de "viande". Et tandis que le mouvement a perdu un grand refuge pour la bonne écriture et les recettes à base de plantes, comme il a tendrement décidé de l'arrêter, il a gagné un nouveau soldat dans le combat : Tige et bêche ouvrira ses portes jeudi en tant que magasin de hamburgers 100% végétaux et sans produits laitiers à Wayzata.

Et le propriétaire Steele Smiley pourrait être le guerrier que cette escarmouche attendait.

Soyons clairs, il y a des burgers végétariens presque depuis la nuit des temps, le burger Boca étant la grande dame en caftan avec laquelle de nombreux mangeurs de légumes gifleraient : c'est bien. Lorsque les grondés végétaliens ont commencé à devenir des évangélistes de la santé et du bien-être à base de plantes, ils ont commencé à échanger : Mme Roper contre un hamburger de Beyoncé. Des endroits comme Superiority Burger à New York préparent une cuisine de rue à base de plantes qui est très sexy. Leur sandwich TFT (tofu fried tofu) est une volée légendaire dans la guerre des sandwichs au poulet frit qui séduira un mangeur d'oiseaux comme moi. Après cinq ans de barbotage avec un mélange végétarien/viande, Burgerlords, le célèbre magasin de hamburgers de LA, est passé en juillet dernier à un menu 100 % végétalien. L'Impossible Burger est chez Burger King, le burger Beyond Meat presque partout ailleurs, le Shroom Burger sans viande de Shake Shack a son propre culte. Je pense qu'il est prudent de dire que le hamburger sans bœuf à base de plantes est là, pas de boeuf, s'y habituer.

La mission de Smiley est double. D'abord et avant tout, il s'agit simplement d'amener les gens à essayer de se passer de viande pour un repas. "Si je peux faire venir quelqu'un ici et qu'il essaie le hamburger ou le sandwich au poulet, et que c'est délicieux et copieux et qu'il se sent bien après l'avoir mangé, il reviendra. C'est la victoire", m'a dit Smiley lors d'un aperçu repas. En tant que propriétaire de Crisp & Green, cette prochaine entreprise commerciale a en fait commencé comme une histoire de père : « J'avais mon enfant et nous faisions la queue lorsqu'il me regarde et me demande : « Pourquoi devons-nous toujours avoir salades, pourquoi ne pouvons-nous pas avoir autre chose ? Ça m'a écrasé! Je veux qu'il soit fier de ce que je fais et je suis allé au bureau le lendemain et j'ai dit: nous devons trouver un hamburger. "

Au lieu de simplement ajouter un hamburger au menu d'un magasin de salades, il a élaboré tout un concept. Stalk & Spade propose cinq hamburgers et quatre sandwichs au poulet. Il y a des frites, des trempettes crémeuses, des shakes et des coupes glacées. Rien ici n'est fabriqué à partir d'animaux ou de produits d'origine animale. Parfois, dans ce mouvement, les actions sont guidées par la santé, parfois c'est le bien-être animal, et parfois c'est le changement climatique. J'ai demandé à Smiley, au-delà de se montrer pour son enfant, pourquoi se lancer dans cette mêlée?

"Je mange à base de plantes depuis le 1er janvier 2014, c'était un médecin mandaté. Je sais ce que cela m'a fait de pouvoir passer d'un régime à base de viande à un régime à base de plantes, j'avais en quelque sorte l'impression d'avoir vieilli J'ai donc toujours cru en ce mouvement, mais le monde n'a pas besoin de plus de fanatiques comme moi. ouvrez l'esprit, essayez peut-être une fois par semaine, je pense que c'est un pas dans la bonne direction."


Cela a été une grosse semaine folle pour le monde de la consommation de bœuf et de plantes. Tout d'abord, Fox News et ses amis ont décidé de faire paniquer tout le monde en affirmant que le plan climatique de Biden était de voler les hamburgers directement dans votre bouche, comme interdire littéralement les hamburgers. Ils ont dû se rétracter, car c'était un gros mensonge juteux, qui a calmé une grande partie d'Internet. Mais ensuite, le site de cuisine populaire Epicurious a annoncé qu'il ne publierait pas de nouveaux contenus et recettes de bœuf. Ils ont promis qu'il ne s'agissait pas d'un changement anti-bœuf, mais plutôt d'un changement « uniquement sur la durabilité, sur le fait de ne pas donner de temps d'antenne à l'un des pires contrevenants climatiques au monde. Nous pensons que cette décision n'est pas anti-bœuf mais plutôt pro-planète ». Internet était à nouveau apoplectique. De nombreux végétaliens ont défendu le mouvement, d'autres ont pensé que ce n'était pas assez significatif, les bœufs ont été profondément offensés.

Ensuite, Taco Bell a annoncé qu'il proposerait sa propre alternative à la viande, et Impossible Burger a commencé à commercialiser son hamburger à base de plantes sous forme de viande au lieu de "viande". Et tandis que le mouvement a perdu un grand refuge pour la bonne écriture et les recettes à base de plantes, comme il a tendrement décidé de l'arrêter, il a gagné un nouveau soldat dans le combat : Tige et bêche ouvrira ses portes jeudi en tant que magasin de hamburgers 100% végétaux et sans produits laitiers à Wayzata.

Et le propriétaire Steele Smiley pourrait être le guerrier que cette escarmouche attendait.

Soyons clairs, il y a des burgers végétariens presque depuis la nuit des temps, le burger Boca étant la grande dame en caftan avec laquelle de nombreux mangeurs de légumes gifleraient : c'est bien. Lorsque les grondés végétaliens ont commencé à devenir des évangélistes de la santé et du bien-être à base de plantes, ils ont commencé à échanger : Mme Roper contre un hamburger de Beyoncé. Des endroits comme Superiority Burger à New York préparent une cuisine de rue à base de plantes qui est très sexy. Leur sandwich TFT (tofu fried tofu) est une volée légendaire dans la guerre des sandwichs au poulet frit qui séduira un mangeur d'oiseaux comme moi. Après cinq ans de barbotage avec un mélange végétarien/viande, Burgerlords, le célèbre magasin de hamburgers de LA, est passé en juillet dernier à un menu 100 % végétalien. L'Impossible Burger est chez Burger King, le burger Beyond Meat presque partout ailleurs, le Shroom Burger sans viande de Shake Shack a son propre culte. Je pense qu'il est sûr de dire que le hamburger sans bœuf à base de plantes est là, pas de boeuf, s'y habituer.

La mission de Smiley est double. D'abord et avant tout, il s'agit simplement d'amener les gens à essayer de manger sans viande pour un repas. "Si je peux faire venir quelqu'un ici et qu'il essaie le hamburger ou le sandwich au poulet, et que c'est délicieux et copieux et qu'il se sent bien après l'avoir mangé, il reviendra. C'est la victoire", m'a dit Smiley lors d'un aperçu repas. En tant que propriétaire de Crisp & Green, cette prochaine entreprise commerciale a en fait commencé comme une histoire de père : « J'avais mon enfant et nous faisions la queue lorsqu'il me regarde et me demande : « Pourquoi devons-nous toujours avoir salades, pourquoi ne pouvons-nous pas avoir autre chose ? Ça m'a écrasé! Je veux qu'il soit fier de ce que je fais et je suis allé au bureau le lendemain et j'ai dit: nous devons trouver un hamburger. "

Au lieu de simplement ajouter un hamburger au menu d'un magasin de salades, il a élaboré tout un concept. Stalk & Spade propose cinq hamburgers et quatre sandwichs au poulet. Il y a des frites, des trempettes crémeuses, des shakes et des coupes glacées. Rien ici n'est fabriqué à partir d'animaux ou de produits d'origine animale. Parfois, dans ce mouvement, les actions sont guidées par la santé, parfois c'est le bien-être animal, et parfois c'est le changement climatique. J'ai demandé à Smiley, au-delà de se montrer pour son enfant, pourquoi se lancer dans cette mêlée?

"Je mange à base de plantes depuis le 1er janvier 2014, c'était un médecin mandaté. Je sais ce que cela m'a fait de pouvoir passer d'un régime à base de viande à un régime à base de plantes, j'avais en quelque sorte l'impression d'avoir vieilli J'ai donc toujours cru en ce mouvement, mais le monde n'a pas besoin de plus de fanatiques comme moi. ouvrez l'esprit, essayez peut-être une fois par semaine, je pense que c'est un pas dans la bonne direction."


Cela a été une grosse semaine folle pour le monde de la consommation de bœuf et de plantes. Tout d'abord, Fox News et ses amis ont décidé de faire paniquer tout le monde en affirmant que le plan climatique de Biden était de voler les hamburgers directement dans votre bouche, comme interdire littéralement les hamburgers. Ils ont dû se rétracter, car c'était un gros mensonge juteux, qui a calmé une grande partie d'Internet. Mais ensuite, le site de cuisine populaire Epicurious a annoncé qu'il ne publierait pas de nouveaux contenus et recettes de bœuf. Ils ont promis qu'il ne s'agissait pas d'un changement anti-bœuf, mais plutôt d'un changement « uniquement sur la durabilité, sur le fait de ne pas donner de temps d'antenne à l'un des pires contrevenants climatiques au monde. Nous pensons que cette décision n'est pas anti-bœuf mais plutôt pro-planète ». Internet était à nouveau apoplectique. De nombreux végétaliens ont défendu le mouvement, d'autres ont pensé que ce n'était pas assez significatif, les bœufs ont été profondément offensés.

Ensuite, Taco Bell a annoncé qu'il proposerait sa propre alternative à la viande, et Impossible Burger a commencé à commercialiser son hamburger à base de plantes sous forme de viande au lieu de "viande". Et tandis que le mouvement a perdu un grand refuge pour la bonne écriture et les recettes à base de plantes, comme il a tendrement décidé de l'arrêter, il a gagné un nouveau soldat dans le combat : Tige et bêche ouvrira ses portes jeudi en tant que magasin de hamburgers 100% végétaux et sans produits laitiers à Wayzata.

Et le propriétaire Steele Smiley pourrait être le guerrier que cette escarmouche attendait.

Soyons clairs, il existe des burgers végétariens presque depuis la nuit des temps, le burger Boca étant la grande dame en caftan avec laquelle de nombreux mangeurs de légumes gifleraient : c'est bien. Lorsque les grondés végétaliens ont commencé à devenir des évangélistes de la santé et du bien-être à base de plantes, ils ont commencé à échanger : Mme Roper contre un hamburger de Beyoncé. Des endroits comme Superiority Burger à New York préparent une cuisine de rue à base de plantes qui est très sexy. Leur sandwich TFT (tofu fried tofu) est une volée légendaire dans la guerre des sandwichs au poulet frit qui séduira un mangeur d'oiseaux comme moi. Après cinq ans de barbotage avec un mélange végétarien/viande, Burgerlords, le célèbre magasin de hamburgers de LA, est passé en juillet dernier à un menu 100 % végétalien. L'Impossible Burger est chez Burger King, le burger Beyond Meat presque partout ailleurs, le Shroom Burger sans viande de Shake Shack a son propre culte. Je pense qu'il est prudent de dire que le hamburger sans bœuf à base de plantes est là, pas de boeuf, s'y habituer.

La mission de Smiley est double. D'abord et avant tout, il s'agit simplement d'amener les gens à essayer de se passer de viande pour un repas. "Si je peux faire venir quelqu'un ici et qu'il essaie le hamburger ou le sandwich au poulet, et que c'est délicieux et copieux et qu'il se sent bien après l'avoir mangé, il reviendra. C'est la victoire", m'a dit Smiley lors d'un aperçu repas. En tant que propriétaire de Crisp & Green, cette prochaine entreprise commerciale a en fait commencé comme une histoire de père : « J'avais mon enfant et nous faisions la queue lorsqu'il me regarde et me demande : « Pourquoi devons-nous toujours avoir salades, pourquoi ne pouvons-nous pas avoir autre chose ? Ça m'a écrasé! Je veux qu'il soit fier de ce que je fais et je suis allé au bureau le lendemain et j'ai dit: nous devons trouver un hamburger. "

Au lieu de simplement ajouter un hamburger au menu d'un magasin de salades, il a élaboré tout un concept. Stalk & Spade propose cinq hamburgers et quatre sandwichs au poulet. Il y a des frites, des trempettes crémeuses, des shakes et des coupes glacées. Rien ici n'est fabriqué à partir d'animaux ou de produits d'origine animale. Parfois, dans ce mouvement, les actions sont guidées par la santé, parfois c'est le bien-être animal, et parfois c'est le changement climatique. J'ai demandé à Smiley, au-delà de se montrer pour son enfant, pourquoi se lancer dans cette mêlée?

"Je mange à base de plantes depuis le 1er janvier 2014, c'était un médecin mandaté. Je sais ce que cela m'a fait de pouvoir passer d'un régime à base de viande à un régime à base de plantes, j'avais en quelque sorte l'impression d'avoir vieilli J'ai donc toujours cru en ce mouvement, mais le monde n'a pas besoin de plus de fanatiques comme moi. ouvrez l'esprit, essayez peut-être une fois par semaine, je pense que c'est un pas dans la bonne direction."


Cela a été une grosse semaine folle pour le monde de la consommation de bœuf et de plantes. Tout d'abord, Fox News et ses amis ont décidé de faire paniquer tout le monde en affirmant que le plan climatique de Biden était de voler les hamburgers directement dans votre bouche, comme interdire littéralement les hamburgers. Ils ont dû se rétracter, car c'était un gros mensonge juteux, qui a calmé une grande partie d'Internet. Mais ensuite, le site de cuisine populaire Epicurious a annoncé qu'il ne publierait pas de nouveaux contenus et recettes de bœuf. Ils ont promis qu'il ne s'agissait pas d'un changement anti-bœuf, mais plutôt d'un changement « uniquement sur la durabilité, sur le fait de ne pas donner de temps d'antenne à l'un des pires contrevenants climatiques au monde. Nous pensons que cette décision n'est pas anti-bœuf mais plutôt pro-planète ». Internet était à nouveau apoplectique. De nombreux végétaliens ont défendu le mouvement, d'autres ont pensé que ce n'était pas assez significatif, les bœufs ont été profondément offensés.

Ensuite, Taco Bell a annoncé qu'il proposerait sa propre alternative à la viande, et Impossible Burger a commencé à commercialiser son hamburger à base de plantes sous forme de viande au lieu de "viande". Et tandis que le mouvement a perdu un grand refuge pour la bonne écriture et les recettes à base de plantes, comme il a tendrement décidé de l'arrêter, il a gagné un nouveau soldat dans le combat : Tige et bêche ouvrira ses portes jeudi en tant que magasin de hamburgers 100% végétaux et sans produits laitiers à Wayzata.

Et le propriétaire Steele Smiley pourrait être le guerrier que cette escarmouche attendait.

Soyons clairs, il y a des burgers végétariens presque depuis la nuit des temps, le burger Boca étant la grande dame en caftan avec laquelle de nombreux mangeurs de légumes gifleraient : c'est bien. Lorsque les grondés végétaliens ont commencé à devenir des évangélistes de la santé et du bien-être à base de plantes, ils ont commencé à échanger : Mme Roper contre un hamburger de Beyoncé. Des endroits comme Superiority Burger à New York préparent une cuisine de rue à base de plantes qui est très sexy. Leur sandwich TFT (tofu fried tofu) est une volée légendaire dans la guerre des sandwichs au poulet frit qui séduira un mangeur d'oiseaux comme moi. Après cinq ans de barbotage avec un mélange végétarien/viande, Burgerlords, le célèbre magasin de hamburgers de LA, est passé en juillet dernier à un menu 100 % végétalien. L'Impossible Burger est chez Burger King, le burger Beyond Meat presque partout ailleurs, le Shroom Burger sans viande de Shake Shack a son propre culte. Je pense qu'il est prudent de dire que le hamburger sans bœuf à base de plantes est là, pas de boeuf, s'y habituer.

La mission de Smiley est double. D'abord et avant tout, il s'agit simplement d'amener les gens à essayer de manger sans viande pour un repas. "Si je peux faire venir quelqu'un ici et qu'il essaie le hamburger ou le sandwich au poulet, et que c'est délicieux et copieux et qu'il se sent bien après l'avoir mangé, il reviendra. C'est la victoire", m'a dit Smiley lors d'un aperçu repas. En tant que propriétaire de Crisp & Green, cette prochaine entreprise commerciale a en fait commencé comme une histoire de père : « J'avais mon enfant et nous faisions la queue lorsqu'il me regarde et me demande : « Pourquoi devons-nous toujours avoir salades, pourquoi ne pouvons-nous pas avoir autre chose ? Ça m'a écrasé! Je veux qu'il soit fier de ce que je fais et je suis allé au bureau le lendemain et j'ai dit: nous devons trouver un hamburger. "

Au lieu de simplement ajouter un hamburger au menu d'un magasin de salades, il a élaboré tout un concept. Stalk & Spade propose cinq hamburgers et quatre sandwichs au poulet. Il y a des frites, des trempettes crémeuses, des shakes et des coupes glacées. Rien ici n'est fabriqué à partir d'animaux ou de produits d'origine animale. Parfois, dans ce mouvement, les actions sont guidées par la santé, parfois c'est le bien-être animal, et parfois c'est le changement climatique. J'ai demandé à Smiley, au-delà de se montrer pour son enfant, pourquoi se lancer dans cette mêlée?

"Je mange à base de plantes depuis le 1er janvier 2014, c'était un médecin mandaté. Je sais ce que cela m'a fait de pouvoir passer d'un régime à base de viande à un régime à base de plantes, j'avais en quelque sorte l'impression d'avoir vieilli J'ai donc toujours cru en ce mouvement, mais le monde n'a pas besoin de plus de fanatiques comme moi. ouvrez l'esprit, essayez peut-être une fois par semaine, je pense que c'est un pas dans la bonne direction."


Cela a été une grosse semaine folle pour le monde de la consommation de bœuf et de plantes. Tout d'abord, Fox News et ses amis ont décidé de faire paniquer tout le monde en affirmant que le plan climatique de Biden était de voler les hamburgers directement dans votre bouche, comme interdire littéralement les hamburgers. Ils ont dû se rétracter, car c'était un gros mensonge juteux, qui a calmé une grande partie d'Internet. Mais ensuite, le site de cuisine populaire Epicurious a annoncé qu'il ne publierait pas de nouveaux contenus et recettes de bœuf. Ils ont promis qu'il ne s'agissait pas d'un changement anti-bœuf, mais plutôt d'un changement « uniquement sur la durabilité, sur le fait de ne pas donner de temps d'antenne à l'un des pires contrevenants climatiques au monde. Nous pensons que cette décision n'est pas anti-bœuf mais plutôt pro-planète ». Internet était à nouveau apoplectique. De nombreux végétaliens ont défendu le mouvement, d'autres ont pensé que ce n'était pas assez significatif, les bœufs ont été profondément offensés.

Ensuite, Taco Bell a annoncé qu'il proposerait sa propre alternative à la viande, et Impossible Burger a commencé à commercialiser son hamburger à base de plantes sous forme de viande au lieu de "viande". Et tandis que le mouvement a perdu un grand refuge pour la bonne écriture et les recettes à base de plantes, comme il a tendrement décidé de l'arrêter, il a gagné un nouveau soldat dans le combat : Tige et bêche ouvrira ses portes jeudi en tant que magasin de hamburgers 100% végétaux et sans produits laitiers à Wayzata.

Et le propriétaire Steele Smiley pourrait être le guerrier que cette escarmouche attendait.

Soyons clairs, il existe des burgers végétariens presque depuis la nuit des temps, le burger Boca étant la grande dame en caftan avec laquelle de nombreux mangeurs de légumes gifleraient : c'est bien. Lorsque les grondés végétaliens ont commencé à devenir des évangélistes de la santé et du bien-être à base de plantes, ils ont commencé à échanger : Mme Roper contre un hamburger de Beyoncé. Des endroits comme Superiority Burger à New York préparent une cuisine de rue à base de plantes qui est très sexy. Leur sandwich TFT (tofu fried tofu) est une volée légendaire dans la guerre des sandwichs au poulet frit qui séduira un mangeur d'oiseaux comme moi. Après cinq ans de barbotage avec un mélange végétarien/viande, Burgerlords, le célèbre magasin de hamburgers de LA, est passé en juillet dernier à un menu 100 % végétalien. L'Impossible Burger est chez Burger King, le burger Beyond Meat presque partout ailleurs, le Shroom Burger sans viande de Shake Shack a son propre culte. Je pense qu'il est prudent de dire que le hamburger sans bœuf à base de plantes est là, pas de boeuf, s'y habituer.

La mission de Smiley est double. D'abord et avant tout, il s'agit simplement d'amener les gens à essayer de se passer de viande pour un repas. "Si je peux faire venir quelqu'un ici et qu'il essaie le hamburger ou le sandwich au poulet, que c'est délicieux et copieux et qu'il se sent bien après l'avoir mangé, il reviendra. C'est la victoire", m'a dit Smiley lors d'un aperçu. repas. En tant que propriétaire de Crisp & Green, cette prochaine entreprise commerciale a en fait commencé comme une histoire de père : « J'avais mon enfant et nous faisions la queue lorsqu'il me regarde et me demande : « Pourquoi devons-nous toujours avoir salades, pourquoi ne pouvons-nous pas avoir autre chose ? Ça m'a écrasé! Je veux qu'il soit fier de ce que je fais et je suis allé au bureau le lendemain et j'ai dit: nous devons trouver un hamburger. "

Au lieu d'ajouter simplement un hamburger au menu d'un magasin de salades, il a élaboré tout un concept. Stalk & Spade propose cinq hamburgers et quatre sandwichs au poulet. Il y a des frites, des trempettes crémeuses, des shakes et des coupes glacées. Rien ici n'est fabriqué à partir d'animaux ou de produits d'origine animale. Parfois, dans ce mouvement, les actions sont guidées par la santé, parfois c'est le bien-être animal, et parfois c'est le changement climatique. J'ai demandé à Smiley, au-delà de se montrer pour son enfant, pourquoi se lancer dans cette mêlée?

"Je mange à base de plantes depuis le 1er janvier 2014, c'était un médecin mandaté. Je sais ce que cela m'a fait de pouvoir passer d'un régime à base de viande à un régime à base de plantes, j'avais en quelque sorte l'impression d'avoir vieilli J'ai donc toujours cru en ce mouvement, mais le monde n'a pas besoin de plus de fanatiques comme moi. ouvrez l'esprit, essayez peut-être une fois par semaine, je pense que c'est un pas dans la bonne direction."


Cela a été une grosse semaine folle pour le monde de la consommation de bœuf et de plantes. Tout d'abord, Fox News et ses amis ont décidé de faire paniquer tout le monde en affirmant que le plan climatique de Biden était de voler les hamburgers directement dans votre bouche, comme interdire littéralement les hamburgers. Ils ont dû se rétracter, car c'était un gros mensonge juteux, qui a calmé une grande partie d'Internet. Mais ensuite, le site de cuisine populaire Epicurious a annoncé qu'il ne publierait pas de nouveaux contenus et recettes de bœuf. Ils ont promis qu'il ne s'agissait pas d'un changement anti-bœuf, mais plutôt d'un changement « uniquement sur la durabilité, sur le fait de ne pas donner de temps d'antenne à l'un des pires contrevenants climatiques au monde. Nous pensons que cette décision n'est pas anti-bœuf mais plutôt pro-planète ». Internet était à nouveau apoplectique. De nombreux végétaliens ont défendu le mouvement, d'autres ont pensé que ce n'était pas assez significatif, les bœufs ont été profondément offensés.

Ensuite, Taco Bell a annoncé qu'il proposerait sa propre alternative à la viande, et Impossible Burger a commencé à commercialiser son hamburger à base de plantes sous forme de viande au lieu de "viande". Et tandis que le mouvement a perdu un grand refuge pour la bonne écriture et les recettes à base de plantes, comme il a tendrement décidé de l'arrêter, il a gagné un nouveau soldat dans le combat : Tige et bêche ouvrira ses portes jeudi en tant que magasin de hamburgers 100% végétaux et sans produits laitiers à Wayzata.

Et le propriétaire Steele Smiley pourrait être le guerrier que cette escarmouche attendait.

Soyons clairs, il existe des burgers végétariens presque depuis la nuit des temps, le burger Boca étant la grande dame en caftan avec laquelle de nombreux mangeurs de légumes gifleraient : c'est bien. Lorsque les grondés végétaliens ont commencé à devenir des évangélistes de la santé et du bien-être à base de plantes, ils ont commencé à échanger : Mme Roper contre un hamburger de Beyoncé. Des endroits comme Superiority Burger à New York préparent une cuisine de rue à base de plantes qui est très sexy. Leur sandwich TFT (tofu fried tofu) est une volée légendaire dans la guerre des sandwichs au poulet frit qui séduira un mangeur d'oiseaux comme moi. Après cinq ans de barbotage avec un mélange végétarien/viande, Burgerlords, le célèbre magasin de hamburgers de LA, est passé en juillet dernier à un menu 100 % végétalien. L'Impossible Burger est chez Burger King, le burger Beyond Meat presque partout ailleurs, le Shroom Burger sans viande de Shake Shack a son propre culte. Je pense qu'il est sûr de dire que le hamburger sans bœuf à base de plantes est là, pas de boeuf, s'y habituer.

La mission de Smiley est double. D'abord et avant tout, il s'agit simplement d'amener les gens à essayer de manger sans viande pour un repas. "Si je peux faire venir quelqu'un ici et qu'il essaie le hamburger ou le sandwich au poulet, et que c'est délicieux et copieux et qu'il se sent bien après l'avoir mangé, il reviendra. C'est la victoire", m'a dit Smiley lors d'un aperçu repas. En tant que propriétaire de Crisp & Green, cette prochaine entreprise commerciale a en fait commencé comme une histoire de père : « J'avais mon enfant et nous faisions la queue lorsqu'il me regarde et me demande : « Pourquoi devons-nous toujours avoir salades, pourquoi ne pouvons-nous pas avoir autre chose ? Ça m'a écrasé! Je veux qu'il soit fier de ce que je fais et je suis allé au bureau le lendemain et j'ai dit: nous devons trouver un hamburger. "

Au lieu de simplement ajouter un hamburger au menu d'un magasin de salades, il a élaboré tout un concept. Stalk & Spade propose cinq hamburgers et quatre sandwichs au poulet. Il y a des frites, des trempettes crémeuses, des shakes et des coupes glacées. Rien ici n'est fabriqué à partir d'animaux ou de produits d'origine animale. Parfois, dans ce mouvement, les actions sont guidées par la santé, parfois c'est le bien-être animal, et parfois c'est le changement climatique. J'ai demandé à Smiley, au-delà de se montrer pour son enfant, pourquoi se lancer dans cette mêlée?

"Je mange à base de plantes depuis le 1er janvier 2014, c'était un médecin mandaté. Je sais ce que cela m'a fait de pouvoir passer d'un régime à base de viande à un régime à base de plantes, j'avais en quelque sorte l'impression d'avoir vieilli J'ai donc toujours cru en ce mouvement, mais le monde n'a pas besoin de plus de fanatiques comme moi. ouvrez l'esprit, essayez peut-être une fois par semaine, je pense que c'est un pas dans la bonne direction."


Cela a été une grosse semaine folle pour le monde de la consommation de bœuf et de plantes. Tout d'abord, Fox News et ses amis ont décidé de faire paniquer tout le monde en affirmant que le plan climatique de Biden était de voler les hamburgers directement dans votre bouche, comme interdire littéralement les hamburgers. Ils ont dû se rétracter, car c'était un gros mensonge juteux, qui a calmé une grande partie d'Internet. Mais ensuite, le site de cuisine populaire Epicurious a annoncé qu'il ne publierait pas de nouveaux contenus et recettes de bœuf. Ils ont promis qu'il ne s'agissait pas d'un changement anti-bœuf, mais plutôt d'un changement « uniquement sur la durabilité, sur le fait de ne pas donner de temps d'antenne à l'un des pires contrevenants climatiques au monde. Nous pensons que cette décision n'est pas anti-bœuf mais plutôt pro-planète ». Internet était à nouveau apoplectique. De nombreux végétaliens ont défendu le mouvement, d'autres ont pensé que ce n'était pas assez significatif, les bœufs ont été profondément offensés.

Ensuite, Taco Bell a annoncé qu'il proposerait sa propre alternative à la viande, et Impossible Burger a commencé à commercialiser son hamburger à base de plantes sous forme de viande au lieu de "viande". Et tandis que le mouvement a perdu un grand refuge pour la bonne écriture et les recettes à base de plantes, comme il a tendrement décidé de l'arrêter, il a gagné un nouveau soldat dans le combat : Tige et bêche ouvrira ses portes jeudi en tant que magasin de hamburgers 100% végétaux et sans produits laitiers à Wayzata.

Et le propriétaire Steele Smiley pourrait être le guerrier que cette escarmouche attendait.

Soyons clairs, il y a des burgers végétariens presque depuis la nuit des temps, le burger Boca étant la grande dame en caftan avec laquelle de nombreux mangeurs de légumes gifleraient : c'est bien. Lorsque les grondés végétaliens ont commencé à devenir des évangélistes de la santé et du bien-être à base de plantes, ils ont commencé à échanger : Mme Roper contre un hamburger de Beyoncé. Des endroits comme Superiority Burger à New York préparent une cuisine de rue à base de plantes qui est très sexy. Leur sandwich TFT (tofu fried tofu) est une volée légendaire dans la guerre des sandwichs au poulet frit qui séduira un mangeur d'oiseaux comme moi. Après cinq ans de barbotage avec un mélange végétarien/viande, Burgerlords, le célèbre magasin de hamburgers de LA, est passé en juillet dernier à un menu 100 % végétalien. L'Impossible Burger est chez Burger King, le burger Beyond Meat presque partout ailleurs, le Shroom Burger sans viande de Shake Shack a son propre culte. Je pense qu'il est sûr de dire que le hamburger sans bœuf à base de plantes est là, pas de boeuf, s'y habituer.

La mission de Smiley est double. D'abord et avant tout, il s'agit simplement d'amener les gens à essayer de se passer de viande pour un repas. "Si je peux faire venir quelqu'un ici et qu'il essaie le hamburger ou le sandwich au poulet, et que c'est délicieux et copieux et qu'il se sent bien après l'avoir mangé, il reviendra. C'est la victoire", m'a dit Smiley lors d'un aperçu repas. En tant que propriétaire de Crisp & Green, cette prochaine entreprise commerciale a en fait commencé comme une histoire de père : « J'avais mon enfant et nous faisions la queue lorsqu'il me regarde et me demande : « Pourquoi devons-nous toujours avoir salades, pourquoi ne pouvons-nous pas avoir autre chose ? Ça m'a écrasé! Je veux qu'il soit fier de ce que je fais et je suis allé au bureau le lendemain et j'ai dit: nous devons trouver un hamburger. "

Au lieu d'ajouter simplement un hamburger au menu d'un magasin de salades, il a élaboré tout un concept. Stalk & Spade propose cinq hamburgers et quatre sandwichs au poulet. Il y a des frites, des trempettes crémeuses, des shakes et des coupes glacées. Rien ici n'est fabriqué à partir d'animaux ou de produits d'origine animale. Parfois, dans ce mouvement, les actions sont guidées par la santé, parfois c'est le bien-être animal, et parfois c'est le changement climatique. J'ai demandé à Smiley, au-delà de se montrer pour son enfant, pourquoi se lancer dans cette mêlée?

"Je mange à base de plantes depuis le 1er janvier 2014, c'était un médecin mandaté. Je sais ce que cela m'a fait de pouvoir passer d'un régime à base de viande à un régime à base de plantes, j'avais en quelque sorte l'impression d'avoir vieilli J'ai donc toujours cru en ce mouvement, mais le monde n'a pas besoin de plus de fanatiques comme moi. ouvrez l'esprit, essayez peut-être une fois par semaine, je pense que c'est un pas dans la bonne direction."


It has been a big crazy week for the beef v. plant eating world. First, Fox News and pals decided to freak everyone out with a claim that Biden's climate plan was to steal the burgers straight from your mouth, like literally ban burgers. They had to provide a retraction, because it was a big juicy lie, which calmed much of the internet down. But then, the popular cooking site Epicurious announced that they won't be publishing new beef content and recipes. They promised that it was not anti-beef but instead a shift "solely about sustainability, about not giving airtime to one of the world’s worst climate offenders. We think of this decision as not anti-beef but rather pro-planet." The internet was apoplectic anew. Many vegans championed the move, others thought it was not meaningful enough, beefers were deeply offended.

Then Taco Bell announced that it would be coming up with its own meat alternative, and Impossible Burger started marketing their engineered plant-based burger as meat instead of "meat". And while the movement lost a great haven for good plant-based writing and recipes, as tenderly decided to call it quits, it gained a new soldier in the fight: Stalk & Spade will open as a 100% plant based and dairy free burger shop in Wayzata on Thursday.

And owner Steele Smiley might be the warrior this skirmish has been waiting for.

Let's be clear that there have been veggie burgers almost since the dawn of time, the Boca burger being the caftan-wearing grand dame that many veg eaters would slap with: it's fine. When vegan scolds started to become plant-based health and wellness evangelists, they began to trade up: Mrs. Roper for a Beyoncé burger. Places like Superiority Burger in NYC are making plant-based street food that is dead sexy. Their TFT (tofu fried tofu) sandwich is a legendary volley into the fried chicken sandwich wars that will seduce a bird eater like myself. After five years of dabbling with a veggie/meat mix, LA's popular burger shop Burgerlords switched last July to a 100% vegan menu. The Impossible Burger is at Burger King, the Beyond Meat burger nearly everywhere else, Shake Shack's meatless 'Shroom Burger has its own cult. I think it's safe to say that the plant-based beefless burger is here, not steer, get used to it.

Smiley's mission is two-fold. First and foremost, it's simply to get people to try going meatless for one meal. "If I can get someone in here and they try the burger or the chicken sandwich, and it's delicious and filling and they feel good after eating it, they're going to come back. That's the win," Smiley told me during a preview meal. As the owner of Crisp & Green, this next business venture actually started out as a dad story, "I had my kid, and we were standing in line, when he looks up at me and asks, 'Why do we always have to have salads, why can't we have something else?' It crushed me! I want him to be proud of what I do and I went into the office the next day and said: we have to figure out a burger."

Instead of just adding a burger to a salad shop's menu, he worked out a whole concept. Stalk & Spade has five burgers and four chick'n sandwiches on the menu. There are fries, there are creamy dipping sauces, shakes, and sundaes. Nothing in here is made from animals or animal products. Sometimes in this movement actions are guided by health, sometimes it's animal welfare, and sometimes it's climate change. I asked Smiley, beyond showing off for his kid, why jump into this fray?

"I've eaten plant-based since January 1st of 2014, it was doctor mandated. I know what it did for me to be able to go from a meat-based diet to a plant-based one, I somehow felt like I aged backwards. So I've always believed in this movement, but the world doesn't need more zealots like me. I'm not asking for people to go exclusively plant-based, I believe people will be healthier and feel better by keeping an open mind, maybe give it a shot once a week, I believe it's a step in the right direction."


It has been a big crazy week for the beef v. plant eating world. First, Fox News and pals decided to freak everyone out with a claim that Biden's climate plan was to steal the burgers straight from your mouth, like literally ban burgers. They had to provide a retraction, because it was a big juicy lie, which calmed much of the internet down. But then, the popular cooking site Epicurious announced that they won't be publishing new beef content and recipes. They promised that it was not anti-beef but instead a shift "solely about sustainability, about not giving airtime to one of the world’s worst climate offenders. We think of this decision as not anti-beef but rather pro-planet." The internet was apoplectic anew. Many vegans championed the move, others thought it was not meaningful enough, beefers were deeply offended.

Then Taco Bell announced that it would be coming up with its own meat alternative, and Impossible Burger started marketing their engineered plant-based burger as meat instead of "meat". And while the movement lost a great haven for good plant-based writing and recipes, as tenderly decided to call it quits, it gained a new soldier in the fight: Stalk & Spade will open as a 100% plant based and dairy free burger shop in Wayzata on Thursday.

And owner Steele Smiley might be the warrior this skirmish has been waiting for.

Let's be clear that there have been veggie burgers almost since the dawn of time, the Boca burger being the caftan-wearing grand dame that many veg eaters would slap with: it's fine. When vegan scolds started to become plant-based health and wellness evangelists, they began to trade up: Mrs. Roper for a Beyoncé burger. Places like Superiority Burger in NYC are making plant-based street food that is dead sexy. Their TFT (tofu fried tofu) sandwich is a legendary volley into the fried chicken sandwich wars that will seduce a bird eater like myself. After five years of dabbling with a veggie/meat mix, LA's popular burger shop Burgerlords switched last July to a 100% vegan menu. The Impossible Burger is at Burger King, the Beyond Meat burger nearly everywhere else, Shake Shack's meatless 'Shroom Burger has its own cult. I think it's safe to say that the plant-based beefless burger is here, not steer, get used to it.

Smiley's mission is two-fold. First and foremost, it's simply to get people to try going meatless for one meal. "If I can get someone in here and they try the burger or the chicken sandwich, and it's delicious and filling and they feel good after eating it, they're going to come back. That's the win," Smiley told me during a preview meal. As the owner of Crisp & Green, this next business venture actually started out as a dad story, "I had my kid, and we were standing in line, when he looks up at me and asks, 'Why do we always have to have salads, why can't we have something else?' It crushed me! I want him to be proud of what I do and I went into the office the next day and said: we have to figure out a burger."

Instead of just adding a burger to a salad shop's menu, he worked out a whole concept. Stalk & Spade has five burgers and four chick'n sandwiches on the menu. There are fries, there are creamy dipping sauces, shakes, and sundaes. Nothing in here is made from animals or animal products. Sometimes in this movement actions are guided by health, sometimes it's animal welfare, and sometimes it's climate change. I asked Smiley, beyond showing off for his kid, why jump into this fray?

"I've eaten plant-based since January 1st of 2014, it was doctor mandated. I know what it did for me to be able to go from a meat-based diet to a plant-based one, I somehow felt like I aged backwards. So I've always believed in this movement, but the world doesn't need more zealots like me. I'm not asking for people to go exclusively plant-based, I believe people will be healthier and feel better by keeping an open mind, maybe give it a shot once a week, I believe it's a step in the right direction."


It has been a big crazy week for the beef v. plant eating world. First, Fox News and pals decided to freak everyone out with a claim that Biden's climate plan was to steal the burgers straight from your mouth, like literally ban burgers. They had to provide a retraction, because it was a big juicy lie, which calmed much of the internet down. But then, the popular cooking site Epicurious announced that they won't be publishing new beef content and recipes. They promised that it was not anti-beef but instead a shift "solely about sustainability, about not giving airtime to one of the world’s worst climate offenders. We think of this decision as not anti-beef but rather pro-planet." The internet was apoplectic anew. Many vegans championed the move, others thought it was not meaningful enough, beefers were deeply offended.

Then Taco Bell announced that it would be coming up with its own meat alternative, and Impossible Burger started marketing their engineered plant-based burger as meat instead of "meat". And while the movement lost a great haven for good plant-based writing and recipes, as tenderly decided to call it quits, it gained a new soldier in the fight: Stalk & Spade will open as a 100% plant based and dairy free burger shop in Wayzata on Thursday.

And owner Steele Smiley might be the warrior this skirmish has been waiting for.

Let's be clear that there have been veggie burgers almost since the dawn of time, the Boca burger being the caftan-wearing grand dame that many veg eaters would slap with: it's fine. When vegan scolds started to become plant-based health and wellness evangelists, they began to trade up: Mrs. Roper for a Beyoncé burger. Places like Superiority Burger in NYC are making plant-based street food that is dead sexy. Their TFT (tofu fried tofu) sandwich is a legendary volley into the fried chicken sandwich wars that will seduce a bird eater like myself. After five years of dabbling with a veggie/meat mix, LA's popular burger shop Burgerlords switched last July to a 100% vegan menu. The Impossible Burger is at Burger King, the Beyond Meat burger nearly everywhere else, Shake Shack's meatless 'Shroom Burger has its own cult. I think it's safe to say that the plant-based beefless burger is here, not steer, get used to it.

Smiley's mission is two-fold. First and foremost, it's simply to get people to try going meatless for one meal. "If I can get someone in here and they try the burger or the chicken sandwich, and it's delicious and filling and they feel good after eating it, they're going to come back. That's the win," Smiley told me during a preview meal. As the owner of Crisp & Green, this next business venture actually started out as a dad story, "I had my kid, and we were standing in line, when he looks up at me and asks, 'Why do we always have to have salads, why can't we have something else?' It crushed me! I want him to be proud of what I do and I went into the office the next day and said: we have to figure out a burger."

Instead of just adding a burger to a salad shop's menu, he worked out a whole concept. Stalk & Spade has five burgers and four chick'n sandwiches on the menu. There are fries, there are creamy dipping sauces, shakes, and sundaes. Nothing in here is made from animals or animal products. Sometimes in this movement actions are guided by health, sometimes it's animal welfare, and sometimes it's climate change. I asked Smiley, beyond showing off for his kid, why jump into this fray?

"I've eaten plant-based since January 1st of 2014, it was doctor mandated. I know what it did for me to be able to go from a meat-based diet to a plant-based one, I somehow felt like I aged backwards. So I've always believed in this movement, but the world doesn't need more zealots like me. I'm not asking for people to go exclusively plant-based, I believe people will be healthier and feel better by keeping an open mind, maybe give it a shot once a week, I believe it's a step in the right direction."


Voir la vidéo: Hwy 55 Burgers Shakes u0026 Fries (Décembre 2021).