Nouvelles recettes

La recette de la bagna cauda de Cheat

La recette de la bagna cauda de Cheat

  • Recettes
  • Type de plat
  • Entrées
  • Entrées de fruits de mer
  • Entrées de poisson

Cette savoureuse trempette italienne est traditionnellement consommée en automne et en hiver. Il est fait avec du beurre, des anchois et de la crème. Trempez-y des légumes crus ou cuits et du pain.

3 personnes ont fait ça

IngrédientsPortions : 6

  • 15g de beurre
  • 1 (50 g) de filets d'anchois en boîte, égouttés
  • 8 gousses d'ail, hachées finement
  • 1 boîte (295 g) de crème de champignons condensée
  • 250 ml de crème fouettée
  • 500 ml de crème liquide

MéthodePréparation :15min ›Cuisine :45min ›Temps supplémentaire :1h › Prêt en :2h

  1. Faire fondre le beurre dans une sauteuse à feu moyen. Faire revenir l'ail et les anchois jusqu'à ce que l'ail soit fondu, environ 2 à 3 minutes. Verser la soupe aux champignons, la crème fouettée et la crème liquide; baisser le feu et cuire pendant 45 minutes, en s'assurant que le mélange ne bout pas.

Vu récemment

Avis et notesNote globale moyenne :(2)

Avis en anglais (2)

par foodie94

Ma famille fait cette recette pour les vacances et ils l'adorent. Je n'aime pas le goût de crème de champignons, alors je l'ai fait avec moitié-moitié. Tout le monde l'aime encore plus maintenant.-03 mars 2010

de Liz Dalton 'Lizzie'

C'était une trempette délicieuse! L'anchois avait un goût un peu fort et j'en utiliserai la moitié la prochaine fois. Fera à nouveau et les possibilités de tremper les articles sont infinies.-31 mars 2017


Bagna Càuda : Appel à tous les amateurs d'ail

Ail, anchois et huile d'olive extra vierge - ces trois ingrédients se marient harmonieusement pour créer une sauce puissante et riche en umami. Bagna càuda, qui signifie littéralement « bain chaud », remonte au Moyen Âge, né dans le Piémont de paysans locaux qui cuisinaient ensemble et partageaient des repas pour se protéger du froid hivernal.

Bien qu'il soit mieux connu comme trempette de légumes, le bagna càuda est également servi sur de la polenta, sur une salade, pendant le carême comme sauce pour pâtes, brouillé avec des œufs et même fini avec des truffes.


Commentaires

J'ai grandi avec, mes parents étaient piémontais. Une exception, nous utilisons 1/4 livre de beurre avec l'huile d'olive, ce qui rend le goût trempé de céleri incroyable. Bien sûr, un bon pain italien est indispensable.

Recette Ingrédients originaux de Cuneo (Ville de naissance) pour 4 personnes. Ail (environ 6 têtes) 570 g Huile d'olive extra vierge 600 g Anchois salés 300 g Vin rouge 125 g

Dans la recette originale, ni beurre ni lait n'est utilisé. C'est une habitude de ceux qui ne viennent pas du Piémont, patrie de la recette. Seulement 3 ingrédients. Huile d'olive extra vierge et anchois.

Un de mes amis a mentionné que sa famille l'avait fait l'autre jour. Pensant que cela semblait intéressant, j'ai décidé de le faire. Wow. Tellement délicieux. Les saveurs sont incroyables. Je pense que ma sélection de légumes aurait pu être meilleure, mais c'était vraiment une recette volontaire. Je vais le refaire. Je pense que cela ferait une délicieuse vinaigrette ou mélangé avec des pâtes.

Un ami m'a présenté Bagna Cauda pour la première fois il y a des décennies. Le plat était servi dans une poêle électrique au milieu de la table avec des légumes et différentes sortes de fruits de mer et de viande. Du pain copieux était utilisé comme assiette tandis que des feuilles de chou étaient utilisées pour verser le repas sur le pain comme une cuillère. L'assiette et la cuillère ont été mangées pendant le repas. Un moment fabuleux avec des amis.

Tu ne peux pas cuisiner du tout ? C'est tellement délicieux tel quel. Peut-être que le wud/cud à l'ail cru dérange certaines personnes. Je suppose que ce ne serait pas authentique. Mais mon Dieu c'est fabuleux !!

Wikipedia écrit : Bagna càuda (italien : [ˈbaɲɲa ˈkauda] Piémontais : [ˈbaɲa ˈkɑʊda] Piémontais pour "hot dip",[1] alternativement écrit bagna caôda ou bagnacauda, ​​étymologiquement lié à la racine italienne bagn-, signifiant "wet", et caldo, signifiant "hot") est une trempette chaude typique du Piémont, en Italie, mais avec de nombreuses variantes locales. Le plat, qui est servi et consommé de manière similaire à la fondue, est composé d'ail, d'anchois, d'huile d'olive, de beurre et, dans certaines parties de la région, de crème. Dans le passé, on utilisait de l'huile de noix ou de noisette.[2] Parfois, les truffes sont utilisées dans des versions autour d'Alba.[3] Le plat est mangé en plongeant des légumes crus, bouillis ou rôtis, en particulier le cardon, la carotte, les poivrons, le fenouil,[3] le céleri, le chou-fleur, les artichauts et les oignons. Il est traditionnellement consommé pendant les mois d'automne et d'hiver, en particulier à Noël et au Nouvel An, et doit être servi chaud, comme son nom l'indique. A l'origine, dans le Piémont, la Bagna càuda était placée dans une grande casserole (peila) au centre de la table pour un partage communautaire. Désormais, il est généralement servi dans des pots individuels (le fojòt, sorte de caquelon à fondue traditionnellement en terre cuite).

Merveilleuse recette MAIS bagna cauda ne signifie PAS bain chaud, cela signifie sauce piquante ou trempette. La langue n'est pas l'italien (ce qui serait de toute façon bagno pas bagna), c'est du piémontais. Le bain chaud n'a aucun sens, la sauce piquante en a définitivement. Ma mère était piémontaise et l'anchois est dans notre ADN.

Les recettes que j'aime sont des recettes exotiques, délicieuses et amusantes, mais qui ne doivent pas coûter un bras et une jambe à préparer, ni prendre des heures à préparer. Nous avons eu tous nos ingrédients chez Grocery Outlet & Wheeler Dealer, à l'exception du beurre, et la plupart que nous avions sous la main pendant un petit moment, c'était génial de prendre quelques ingrédients qui seraient peu appétissants assis en petit groupe sur le comptoir, et les transformer en quelque chose de délicieux et qui a fait sentir à la maison une odeur merveilleuse. De plus, quelque chose que je peux utiliser avec mon mixeur, mon caquelon électrique, des fourchettes à fondue, quelques bols et une spatule en caoutchouc va me séduire tous les jours !

Conçu pour le réveillon du nouvel an, créez votre propre dîner de raviolis. servi avec des crudités pendant que nous déroulions des pâtes, le reste était pressé pour servir de sauce à raviolis. un GROS coup dans les deux sens. Un gardien CERTAIN, et je n'aime même pas les anchois !

Y compris la crème ou la mayonnaise n'est PAS la manière traditionnelle italienne - et c'est une abomination d'une excellente recette. Faites-le de la bonne manière, pas de processeur et pas de crème ou de mayonnaise si vous voulez que votre repas soit authentique. C'est une tradition dans ma famille depuis des décennies, et nous la présentons à tous nos voisins et amis, qui en redemandent.

OMG, quelle merveille ma première expérience avec cette sauce de nirvana. Si facile, si merveilleux. Fabriqué exactement comme indiqué. Merci! Sandra McNally

Je fais cette recette depuis des années et je n'ai jamais mis les ingrédients dans un robot. Je viens de tout mettre dans la casserole, d'abord faire dorer l'ail un peu, puis laisser le feu dissoudre les anchois et faire fondre le beurre et laisser mijoter, puis vous obtenez de beaux morceaux d'ail et de purée d'anchois avec vos légumes. Fantastique. Je vais devoir l'essayer de cette façon une fois.

De nombreux sites différents proposaient de nombreuses façons de cuisiner cette trempette - c'était la plus simple (aucune n'était aussi dure) et c'était délicieux. Les anti-anchois n'ont pas goûté les anchois, juste une bonne trempette à l'huile d'olive à l'ail.

C'est un excellent réveillon du Nouvel An, ou tout autre favori de la fête. Cette recette est l'originale - et c'est la meilleure.

C'est le tarif standard du réveillon du Nouvel An dans notre famille. Nous découpons des morceaux de bœuf, choux-fleurs, courgettes, champignons, choux, choux de Bruxelles et aubergines sur des assiettes. Utiliser une grande poêle électrique fonctionne mieux pour les fêtes. Chacun y met ce qu'il veut, laissez mijoter avant de retirer avec une fourchette à fondue sur des tranches de pain au levain. Tout ce que vous sortez, vous le remplacez des plateaux. Je n'ai jamais entendu parler de mettre de la crème ou de la mayonnaise, et je ne l'essayerai pas non plus. Je n'ai trouvé personne qui n'aime pas ça.

C'est bon, mais je ferai plutôt la recette de ma grand-mère italienne du nord la prochaine fois. Avec de la crème.

Je l'ai fait pour une soirée à thème italien et ce fut un succès majeur. Ne pourrait pas être plus facile à faire et est un vrai plaisir pour la foule. Fait exactement tel quel.

J'adore Bagna Cauda et cette recette est la plus simple. Comme d'autres l'ont dit. ne le gâchez pas, surtout avec de la crème ou de la MAYO. alors ce n'est pas du tout Bagna Cauda. Pour une occasion spéciale, essayez de servir des crevettes pochées de grande taille à géantes comme trempettes (en laissant la queue intacte) et, bien sûr, incluez le pain à la place d'une serviette. Grand succès.

C'est parfait comme ça, comme nous l'avions à Nice. Veuillez ne pas ajouter de crème ou de mayonnaise.

Merveilleuse recette pour vous transporter en Méditerranée. Je ne le dérangerais pas un peu. C'est aussi une excellente excuse pour sortir ce caquelon à fondue que vous avez oublié.

Je l'ai apporté à un cocktail sur un bateau aux Bahamas. Je l'ai servi avec de l'artichaut et j'ai ajouté deux cuillères à soupe de mayonnaise pour l'épaissir un peu. C'était un succès. Je crois que je l'ai eu du magizine Bon Appetit dans les années 60

OH MON! C'était sublime. J'ai trouvé que la richesse était un peu perdue sur les beaux légumes, alors j'ai juste utilisé du pain ! Mmmmmm.

FABULEUX. J'ai fait ce réveillon de Noël et ma famille / mes amis ont adoré et en ont dévoré jusqu'au dernier morceau. J'ai suivi exactement la recette. le doublera certainement à Noël prochain.


Bagna cauda, ​​une recette traditionnelle du Piémont

Halloween est-ce que les Italiens ont cette fête ? Pas dans notre tradition, mais nous célébrons le fête des morts le 2 novembre et Toussaint’ le 1er novembre, les deux fêtes d'origines anciennes. Comme pour chaque jour important, notre tradition culinaire réserve de nombreuses recettes savoureuses et originales, toutes à base de produits de saison. Dans cet article, nous verrons l'une de ces grandes recettes traditionnelles, un plat simple typique du Piémont à base d'anchois, d'ail et d'huile : bagna cauda, ​​symbole d'amitié et de joie. Ce rituel convivial réunissant famille et amis, généralement accompagné de bon vin. Comment peux-tu dire non ? Eh bien, peut-être que si vous avez un rendez-vous, vous ne voulez pas sentir tout l'ail dans ce cas, vous seriez excusé.

1. Qu'est-ce que la Bagna Cauda ?

Bagna Cauda est un traditionnel piémontais plat, symbole de l'ancienne cuisine paysanne. Étant une portion substantielle, il est généralement servi comme un plat unique mais les habitants le considèrent comme un collectif rituel de dégustation qu'il faut manger en compagnie en tant que apéritif.

Le terme bagna cauda dérive du mot “ bagna “, qui signifie en piémontais sauce , et “ caoda “, qui signifie chaud . Et c'est précisément pour cette raison que la bagna cauda est servie dans un “ fujot “, un pot généralement en terre cuite, parfois même en céramique ou en porcelaine. Le fujot est placé au centre de la table , pour qu'il soit accessible à tous, tandis que le brûleur continue de maintenir la casserole au chaud tout au long du repas.

Selon tradition , le repas doit être ouvert et fermé avec produits typiques : quelques tranches de salami du boucher de confiance avant de commencer, et un goût de fromage piémontais pour terminer.

De toute évidence, il ne peut y avoir de bagna cauda sans la accompagnement , qui se compose généralement de beaucoup de pain croustillant et un bon vin .

Excellent appariement du vin avec bagna cauda, ​​il y a haut la main Barbera, Nebbiolo et Barbaresco. Le choix vous appartient!


Les origines de la bagna cauda piémontaise

Bien qu'il soit généralement considéré comme un plat typiquement piémontais, le bagna càuda provient plus spécifiquement du territoire d'Asti, des Langhe, du Monferrato, du Roero, des provinces de Cuneo, d'Alexandrie et du territoire qui s'étend au sud de la ville de Turin. De nombreuses villes de la région se disputent la paternité de ce véritable symbole de sa gastronomie.

En réalité, cependant, il semble que les origines de bagna càuda se trouvent en France, sur la côte provençale, avec le nom de anchoïade.

Le territoire d'Asti, les Langhe, le Monferrato, le Roero, les provinces de Cuneo, d'Alexandrie et le territoire qui s'étend au sud de la ville de Turin se disputent la paternité de ce véritable symbole de la gastronomie piémontaise. En réalité, cependant, il semble que les origines de la bagna càuda se trouvent en France, sur la côte provençale, avec le nom de anchoïade.

Au Moyen Âge, les marchands d'Asti, lors des voyages qu'ils effectuaient pour s'approvisionner en sel et en anchois, rencontrèrent ce produit extraordinaire et le rapportèrent chez eux et l'introduisirent le long des routes de leur commerce qui touchaient tout le territoire de ce qui est aujourd'hui le sud et nord-ouest du Piémont. Le passage en terre italienne impliquait naturellement une adaptation de la recette provençale, qui a été modifiée, par exemple, avec l'utilisation de légumes.


  • 1 tête d'ail, pelée (environ 14 gousses moyennes 60g une fois pelées)
  • 1 tasse (235 ml) de lait ou d'eau (voir note)
  • 1/2 tasse (120 ml) d'huile d'olive extra vierge
  • 100g de filets d'anchois à l'huile de haute qualité (environ 30 filets)
  • Légumes crus assortis, comme les radis, les fleurons de chou-fleur, les tiges de cardon (débarrassés de longues fibres), les poivrons, les feuilles d'endive et plus encore, coupés pour tremper
  • 1 oignon jaune entier avec la peau, rôti au four à 400 °F (200 °C) jusqu'à ce qu'il soit tendre, puis pelé et coupé pour tremper (facultatif)

Couper les gousses d'ail si désiré, couper en deux dans le sens de la longueur et retirer le germe du centre. (Des germes verts très développés peuvent ajouter une amertume subtile à la sauce, bien que nos tests avec de l'ail plus jeune n'aient montré aucune différence notable entre les lots préparés avec et sans germe plus beige.) Trancher l'ail.

Dans une petite casserole, mélanger l'ail et le lait ou l'eau, porter à ébullition douce et cuire jusqu'à ce que l'ail soit tendre, environ 10 minutes.

Bien égoutter l'ail. Essuyer la casserole, puis remettre l'ail dans la casserole et couvrir d'huile d'olive. Cuire à feu très doux jusqu'à ce que l'ail soit très doux et puisse être facilement écrasé avec une cuillère en bois, environ 10 minutes.

Ajouter les anchois et cuire, en remuant et en écrasant, jusqu'à ce qu'ils soient complètement dissous dans la sauce. Continuez à écraser l'ail et les anchois jusqu'à ce qu'une purée épaisse se forme. (Si vous le souhaitez, vous pouvez très rapidement réduire en purée la bagna càuda avec un mixeur plongeant pour obtenir une sauce encore plus onctueuse.)

Servir chaud avec des crudités et des tranches d'oignon rôti (si utilisé).


Vidéo associée

Délicieux et insolite. Maintenu au chaud dans un petit pot au-dessus d'une bougie à thé.

Je voudrais juste souligner que le nom de cette recette est piémontais - et cela signifie "Sauce piquante" ou "Hot Dip".

Je n'ai jamais goûté, vu ou entendu parler de bagna cauda auparavant, mais je suis un sport alors j'ai essayé. C'était pour le moins inhabituel. La sauce s'est séparée et il y avait des touffes d'anchois dorés dans de petites mares d'huile d'olive. Il n'y avait pas de trempage ici - l'huile d'olive enrobait les légumes mais nous avons dû utiliser un couteau pour obtenir l'un des anchois. Le goût était correct ou du moins avait du potentiel mais le visuel était étrange.

Je n'ai pas essayé la recette, mais j'ai l'intention de le faire. Dès que j'arrête de baver sur ma chemise.

Le nom n'est pas portugais mais dialecte piémontais. Un grand classique surtout s'il est accompagné d'un vin de raisin Nebbiolo. Malheureusement, je ne peux pas manger d'ail mais tout le monde aime cette recette de cuisine régionale italienne exceptionnelle

En plus d'être une excellente trempette, cette recette fait une sauce si délicieuse. J'adore le servir arrosé de vin blanc rugueux poché ou de poisson blanc doux similaire servi sur une purée de pommes de terre avec un côté de haricots verts cuits à la vapeur et un pain copieux pour attraper chaque morceau de la sauce. J'ai modifié la recette plusieurs fois en ajoutant du zeste d'orange et de citron râpé et un peu de persil frais haché avec le beurre. Il ajoute encore une autre couche de complexité. C'mon Un cuisinier. Vous serez aussi un converti.

C'était l'une des recettes d'hiver préférées de mon père. Nous avons utilisé du fenouil, du poivron et d'autres légumes-racines pour tremper dans la sauce maintenue au chaud dans un caquelon à fondue. Ayez beaucoup de pain au levain à portée de main pour attraper chaque goutte de la sauce trempette.

Bagna Cauda (bain chaud) est une trempette végétarienne servie tiède/chaude. La veille du Nouvel An, de nombreuses familles italiennes se rassemblent autour de la marmite sur la cuisinière en trempant leurs légumes puis en les tenant au-dessus d'un morceau de pain italien pour en récupérer les jus. La première fois que je l'ai essayé, j'ai ressenti la même chose qu'un cuisinier, mais une fois que je l'ai goûté, je l'ai adoré. C'est un vrai régal.

Cette recette était deliciso! J'ai toujours voulu essayer la bagna cauda. Suivi de la recette, servi avec du pain plat fait maison et du Sonoma Sebastiani 2007 Barbera, non pas comme apéritif mais comme dîner du mardi soir. Formidable.

Ahh, Cook, vous auriez tort de ne pas essayer ça. C'est une délicieuse trempette de type fondue. Bagna Cauda est "bain chaud" en italien. Il est généralement servi en apéritif avec un bon verre de vin rouge. Essayez-le !

Pas d'avis, mais des notes anonymes sur 4 fork ? Je ne vais pas mentir, cette recette a l'air dégoûtante. Il n'y a même pas de description pour me donner envie de l'essayer ou d'expliquer ce qu'est le Bagna Cauda (probablement portugais pour la sauce barf).


Un élément de la liste de seaux culinaires coché…

Même si je connaissais ce plat depuis plus de 20 ans, je ne l'avais jamais goûté jusqu'à l'année dernière à Turin. (J'ai passé un week-end entre filles bref et génial avec ma cousine, Vanessa.) Comme Risi e Bisi à Venise dont j'ai parlé ici et ici, ce n'est pas très facile à trouver dans les restaurants. Après un peu de chasse, j'ai retrouvé un endroit qui le servait appelé le Antica Bruschetteria Pautasso et plutôt l'a forcée à l'essayer avec moi. Elle m'a fait plaisir mais était sceptique. Il suffisait d'un seul goût pour être complètement accro. Cela a fini par être positivement délicieux. De plus, c'était amusant à manger!

Après notre retour à Bologne, j'ai décidé de le préparer à la maison pour elle et ma famille. (Nous voulions vraiment le manger à nouveau…) J'ai fait une tonne de recherches sur Bagna Cauda, traquant toutes les informations que je pouvais. Comme je le fais souvent, j'étais obsédé par ce que j'ai lu en ligne, j'ai regardé des vidéos YouTube d'Italiens en train de le préparer, je lis livre de cuisine après livre de cuisine, apprenant l'histoire et les coutumes entourant le plat. Finalement, j'ai opté pour une recette dans sa forme la plus pure et la plus simple.

La recette que j'ai essayée et que je partagerai ci-dessous est la recette "officielle" que la délégation d'Asti a enregistrée auprès du Accademia Italiana della Cucina en 2005. Les quantités d'ingrédients que j'utilise sont majoritairement issues de cette version. Bien qu'ils semblent être un peu un standard dans de nombreuses recettes que j'ai vues en italien. À l'exception des ingrédients de la sauce et de leurs quantités, j'ai écrit tous les autres textes de ce post.

Le sens de Bagna Cauda

Avant de partager la recette et de discuter de la préparation, j'espère que vous pourrez me faire plaisir pendant que je me renseigne un peu sur l'histoire du plat. Moi, au moins, je trouve ça fascinant !

Commençons par le nom. Bagna Cauda se traduit littéralement par “sauce piquante” en anglais. Malheureusement, il est souvent mal traduit par “bain chaud.” (“Bagno” étant le mot pour un bain en italien.) “Bagna” (finissant par “a”) en dialecte piémontais signifie sauce et “cauda” est le mot dialectal pour hot versus “calda” en italien standard. Donc, Bagna Cauda serait Salsa Calda, comme dans la sauce piquante. (Température chaude, pas épicée !) Ouf.

Un peu d'arrière-plan…

On dit qu'il est originaire du Moyen Âge, personne ne connaît avec certitude les origines du plat. Une théorie que j'ai vue à plusieurs reprises est que Bagna Cauda servait à célébrer la fin des vendanges. Avec cela, c'était aussi une façon de profiter du nouveau vin jeune. D'autres sources disent que les vignerons auraient servi Bagna Cauda comme une forme de paiement pour les ouvriers de la moisson. En raison de son abondance d'ail, les nobles n'y toucheraient pas. Bagna Cauda était strictement réservé aux pauvres.

Une autre théorie est que les marchands de sel et d'anchois venus de Provence ont apporté la recette avec eux et l'ont adaptée de Anchoïade, un plat encore consommé aujourd'hui. C'est aussi une sauce à base d'anchois mais qui se mange crue et consommée en été par rapport à l'automne. Quelle que soit l'origine ou les sentiments sur le plat dans le passé, depuis les années 1900, il est devenu accepté et apprécié de tous. De nos jours, c'est un plat très important dans le répertoire culinaire piémontais.

Personne n'aime les impôts…

Un dernier morceau historique que j'ai trouvé très intéressant. Le sel du Piémont a été importé car la région est enclavée. Il était très fortement taxé, alors les commerçants avisés ont trouvé un moyen astucieux d'éviter de payer la taxe. Ce qu'ils feraient, c'est mettre une couche d'anchois sur le sel pour le couvrir ! Ensuite, le sel allait à la noblesse et les anchois aux paysans. Fascinant, non ? Cela aurait pu être l'introduction d'anchois dans la région. Aujourd'hui, ils sont indispensables dans la cuisine locale. L'histoire de la nourriture est tellement cool…


Filetez les anchois et retirez le sel des filets. Si les filets ont été conservés dans l'huile, bien égoutter car l'huile n'est généralement pas de la meilleure qualité.

Laver les anchois et les réduire en bouillie à l'aide d'un pilon et d'un mortier.

Hacher finement l'ail et le faire mariner dans le lait pendant quelques heures (cela adoucit la saveur de l'ail et le rend plus facile à digérer. (Si l'ail est vraiment frais, vous pouvez sauter cette étape).

Faites fondre le beurre avec l'huile dans une poêle en terre cuite (utilisez une poêle émaillée si vous n'en avez pas), ajoutez la pulpe d'anchois et mélangez-la au beurre et à l'huile à feu très doux.

Retirez l'ail finement haché du lait, égouttez-le bien puis mélangez-le avec les anchois, le beurre et l'huile. Poursuivez la cuisson à feu doux une vingtaine de minutes en remuant de temps en temps.

Pendant ce temps, nettoyez les légumes et coupez-les en petits morceaux. Placer les légumes sur un plat de service et les tremper dans la sauce piquante.

Faites cuire les fleurons de chou-fleur dans de l'eau salée pendant cinq minutes puis égouttez-les.

Placez un réchaud à alcool (ou une plaque chauffante électrique) au milieu de la table, et placez la casserole contenant la bagna cauda sur le réchaud (elle doit être maintenue au chaud tout au long du repas). Placez également le plat de service avec les légumes au milieu de la table.


Les origines de la bagna cauda piémontaise

Bien qu'il soit généralement considéré comme un plat typiquement piémontais, le bagna càuda provient plus spécifiquement du territoire d'Asti, des Langhe, du Monferrato, du Roero, des provinces de Cuneo, d'Alexandrie et du territoire qui s'étend au sud de la ville de Turin. De nombreuses villes de la région se disputent la paternité de ce véritable symbole de sa gastronomie.

En réalité, cependant, il semble que les origines de bagna càuda se trouvent en France, sur la côte provençale, avec le nom de anchoïade.

Le territoire d'Asti, les Langhe, le Monferrato, le Roero, les provinces de Cuneo, d'Alexandrie et le territoire qui s'étend au sud de la ville de Turin se disputent la paternité de ce véritable symbole de la gastronomie piémontaise. En réalité, cependant, il semble que les origines de la bagna càuda se trouvent en France, sur la côte provençale, avec le nom de anchoïade.

Au Moyen Âge, les marchands d'Asti, lors des voyages qu'ils effectuaient pour s'approvisionner en sel et en anchois, rencontrèrent ce produit extraordinaire et le rapportèrent chez eux et l'introduisirent le long des routes de leur commerce qui touchaient tout le territoire de ce qui est aujourd'hui méridional et nord-ouest du Piémont. Le passage en terre italienne impliquait naturellement une adaptation de la recette provençale, qui a été modifiée, par exemple, avec l'utilisation de légumes.


Voir la vidéo: Hestons Bagna Cauda. Waitrose (Janvier 2022).