Nouvelles recettes

Qu'est-ce que la cuisine du Hunan ?

Qu'est-ce que la cuisine du Hunan ?

La cuisine du Hunan est un type de cuisine chinoise

Wikimedia Commons

La tête de poisson cuite à la vapeur servie avec des piments rouges en dés est un plat typique du Hunan.

La cuisine du Hunan est un type de cuisine chinoise communément appelée cuisine Xiang, car elle se compose de cuisines de la région de la rivière Xiang, notamment du lac Dongting et de la province occidentale du Hunan.

La cuisine du Hunan est l'une des huit grandes traditions de la cuisine chinoise et est connue pour ses saveurs épicées et piquantes, et est donc couramment comparée à Cuisine du Sichuan. La cuisine du Hunan et la cuisine du Sichuan partagent de nombreux points communs, car les deux cuisines sont connues pour leur cuisine enflammée, ce qui se voit à travers leur utilisation commune de piments dans bon nombre de leurs plats.

En plus des piments, la cuisine du Hunan utilise également de l'ail et des échalotes et est considérée comme un type de cuisine « chaude sèche » ou simplement purement piquante, ce qui la distingue de la cuisine du Sichuan.

La cuisine du Hunan est une cuisine assez grasse et utilise de nombreux ingrédients fumés et salés dans ses plats. De plus, la cuisine du Hunan est une cuisine très saisonnière, et son menu change avec les saisons.

Des exemples courants de la cuisine du Hunan sont le bœuf à l'orange, le poulet dong'an et le poulet au wok sec.


Le Doubanjiang est fabriqué à partir d'un mélange de fèves fermentées, de soja, de sel, de riz et d'épices. Les variétés épicées incluent également des piments chili dans la liste des ingrédients. Plus la fermentation est longue, qui va souvent de trois mois à trois ans, plus le doubanjiang sera cher et haut de gamme.

Doubanjiang regorge de saveurs umami (salées). La fermentation crée un goût complexe à la fois salé et terreux, ajoutant de la profondeur à toute recette qui en contient une cuillerée. Vous pouvez vous en tenir au doubanjiang ordinaire ou opter pour l'une des variétés épicées. Recherchez un pot étiqueté "épicé" ou recherchez des piments chili dans la liste des ingrédients, mais si aucun de ceux-ci n'est disponible, la couleur du produit est également une indication du niveau de chaleur. Le doubanjiang épicé est de couleur rouge vif, tandis que le doubanjiang non épicé est de couleur marron foncé, presque noire.


Restez jeune et optimiste : une histoire des guides jeunesse du Musée de la capitale

La cuisine du Hunan est également connue sous le nom de cuisine Xiang. Sa saveur épicée unique lui a valu une place parmi les huit cuisines culinaires de Chine.

La cuisine du Hunan est également connue sous le nom de cuisine Xiang. Sa saveur épicée unique lui a valu une place parmi les huit cuisines culinaires de Chine.

La cuisine du Hunan est également connue sous le nom de cuisine Xiang. Sa saveur épicée unique lui a valu une place parmi les huit cuisines culinaires de Chine. La préférence locale pour la nourriture épicée, basée sur une analyse originale, est due à la grande humidité de la région. On dit également que la nourriture épicée aide à libérer l'humidité supplémentaire du corps, ce qui est bénéfique pour la santé.

China.org.cn a compilé une liste des 10 meilleurs plats du Hunan qui sont non seulement savoureux mais aussi conviviaux. Bien que le degré de piquant puisse être ajusté en fonction de vos préférences, ne vous attendez jamais à goûter un plat du Hunan sans chili, moins le cuisinier devrait se sentir complètement perdu.

Voici nos recommandations.

1. Porc effiloché aux poivrons frais

[Crédit d'image : Changsha.com.cn] Raison de la recommandation : C'est probablement le plat le plus populaire auprès de la population locale en raison de sa saveur unique résultant d'une combinaison parfaite de longs poivrons épicés et de porc strié. Il est également assez courant de mélanger du riz à la sauce.

2. Poisson-chat jaune bouilli

[Crédit d'image : Changsha.com.cn] Raison de la recommandation : Comme la plupart des Chinois, vous pourriez être dérouté par sa traduction littérale en mandarin. Alors que huangya signifie littéralement canard jaune, le plat n'a rien à voir avec les canards. Le poisson-chat jaune a peu d'os et de muscles mais a une valeur nutritionnelle élevée, ce qui le rend très populaire auprès de ceux qui n'aiment pas manger de poisson. Avec les piments chili tranchés, les oignons verts et le gingembre en dés ajoutés, le poisson-chat jaune a un goût incroyablement délicieux.

3. Tête de poisson à la vapeur avec sauce au poivre mariné

[Crédit image : Changsha.com.cn] Raison de la recommandation : choisir des poivrons marinés avec une acidité décente est le secret de ce plat délicieux. Placer des poivrons marinés rouges et jaune-vert sur toute la tête du poisson lui donne une très belle apparence et la rend plus attrayante et savoureuse. Un autre conseil pour ce plat est d'ajouter un bol de nouilles de riz dans la sauce aigre-douce.

4. Porc braisé de Mao

[Crédit image : Changsha.com.cn] Raison de la recommandation : ce plat est peut-être le plat le moins épicé de la cuisine du Hunan, car la sauce féculente est à base de sucre. Le porc braisé était autrefois le favori du président Mao et a été inventé après des ajustements à son goût.

5. Côtes levées à la vapeur avec haricots noirs et piments

[Crédit d'image : Changsha.com.cn] Raison de la recommandation : Mélangé avec des poivrons rouges émincés et des haricots noirs, ce plat a une odeur unique, combinant viande et haricots. Le mode de cuisson préserve pleinement la nutrition de la viande et l'empêche de devenir grasse. Bien qu'il soit très facile à faire, le timing est tout.

6. “Dry-wok” poulet

[Image Credit: Changsha.com.cn] Raison de la recommandation: & # 8220Wok & # 8221 est le terme pour & # 8220pot & # 8221 en cantonais. Les « woks secs » contiennent principalement un peu de sauce épaisse au fond seulement. Le poulet préparé de cette façon a un goût croustillant à l'extérieur et tendre à l'intérieur. Généralement, des légumes frais sont inclus dans ce plat.

7. Anguille braisée au concombre

[Crédit image : Changsha.com.cn]

Raison de la recommandation : Avant d'être braisées avec du concombre, les anguilles sont normalement frites à mi-saignant. Normalement, le cuisinier ajoutera une poignée de piments séchés lorsque la soupe devient laiteuse.

8. Saveurs fumées cuites à la vapeur ensemble

[Crédit image : Changsha.com.cn] Raison de la recommandation : Trois ingrédients principaux sont nécessaires pour ce plat : du porc fumé, du canard et du poisson. L'huile issue de ces trois viandes différentes sent très bon. Mélangé à de savoureux haricots noirs épicés, je parie que vous commanderez un autre bol de riz pour l'accompagner.

9. Chou-fleur en gros pot

[Crédit image : Changsha.com.cn] Raison de la recommandation : le chou-fleur est divisé en segments pour ce plat. Les cuisiniers expérimentés préfèrent ajouter de l'huile récupérée après avoir fait frire des graines de porc fumé et de cumin.

10. Oeufs confits aux piments rouges rôtis

[Crédit image : Changsha.com.cn] Raison de la recommandation : Bien que ce plat ressemble à une simple entrée, il a des exigences très strictes. Faites griller les poivrons jusqu'à ce qu'ils soient bien cuits, arrachez leurs pelures et coupez-les en lanières. La dernière étape consiste à mélanger des œufs en conserve tranchés et des poivrons rôtis dépouillés avec deux cuillères à café d'huile de piment et un peu de vinaigre.


Caractéristiques notables - De nombreux légumes, assaisonnements chauds et riz

Légumes croquants : Manger une grande variété de légumes les maintient en bonne santé, tout comme leur méthode de cuisson. Ils aiment généralement faire sauter avec un peu d'huile pour qu'il soit encore croquant "al dente". Il préserve ainsi les vitamines des aliments.

  • Légume d'été rafraîchissant : Le « concombre giflé » (拍黄瓜 pai huanggua) est un apéritif composé de concombres froids servis avec de l'ail, des flocons de piment séché et du vinaigre. Pour le préparer, les concombres sont « giflés » pour absorber la vinaigrette.

Aliment de base quotidien : La zone se trouve dans la zone rizicole subtropicale de la Chine, donc riz blanc et les nouilles de riz sont les principaux aliments céréaliers de base. Par exemple, la soupe de nouilles de riz mi fen (长沙米粉 mǐfěn) est populaire à Changsha.

Assaisonnements de la cuisine de Xiang

Sources Yang : Ils utilisent des piments forts et des oignons verts, des échalotes, de l'ail, du gingembre, de l'huile épicée, du duo la jiao et de la cannelle cassia pour fournir le yang quotidien nécessaire. La sauce de soja et l'huile de graines de thé sont également utilisées en cuisine.

Aliments sucrés : Le miel est apprécié dans certains plats et le sucre est utilisé dans certains plats et bonbons. Ils aiment les aliments sucrés, mais pas autant que les Cantonais plus au sud. Le bonbon aux graines de lotus est un produit local.


Choisir ses poivrons

Depuis que nous avons commencé le blog, la communauté des amateurs de poivre nous a vraiment tenus à l'affût des variétés de poivre et des niveaux d'épices !

Les poivrons sont essentiels au bœuf du Hunan, mais les poivrons que vous utilisez sont une question de préférence personnelle. Nous aimons utiliser une variété, à la fois épicée et sucrée. Les piments Poblano et Holland sont doux, mais si vous voulez plus d'épices, vous pouvez ajouter des Fresnos ou des jalapeños au mélange. Nous avons eu une bonne récolte de poivrons dans notre jardin cette année, alors nous avons utilisé un mélange de ce que nous avions !

N'oubliez pas que l'ajout de piments séchés peut ajouter beaucoup de piquant (selon que vous les hachez pour libérer les graines à l'intérieur ou que vous les laissez entières), vous devrez donc également tenir compte de ces facteurs.


Qu'est-ce que le bœuf du Hunan ?

Le bœuf du Hunan est le terme le plus couramment utilisé par les Chinois. Le bœuf du Hunan et les recettes de bœuf du Hunan sont originaires des villages de Chine, c'est un représentant de la culture chinoise. Ces recettes à base de bœuf du Hunan sont différentes des recettes traditionnelles de la Chine. Le goût et la saveur des aliments à base de bœuf du Hunan sont un mélange d'épices et d'acides. Le Hunan est une province chinoise. Cette province est surtout connue pour sa cuisine aux aliments et saveurs à base d'épices. Le bœuf dans le bœuf du Hunan est très épicé en raison de l'ajout extravagant et de l'utilisation de piments forts. Dans les recettes traditionnelles de bœuf du Hunan, le bœuf est préparé avec un mélange de poivrons et d'oignons avec de la sauce soja et du vin rouge.

Les recettes de cuisine chinoise dans les perspectives de bœuf traditionnelles impliquent une friture peu profonde. Cette technique est appliquée à de nombreuses recettes chinoises telles que la viande sautée. Le processus est composé de deux étapes pour établir réellement le goût et la texture des revêtements et des enrobages veloutés de fécule de maïs sur le bœuf. Un autre concept de cuisson important consiste à cuire partiellement la viande avant de la mettre à feu vif et de la faire sauter.

La friture de bœuf du Hunan est une adaptation modifiée et agrandie du livre de cuisine Fuchsia Dunlop&rsquos appelé &ldquoRevolutionary Chinese cookbook&rdquo. En référence au bœuf du Hunan, la province du Hunan a une spécialité de chili, de flocons de chili et d'ail. Ces ingrédients sont connus pour augmenter un profil de saveur somptueux et appétissant pour la nourriture chinoise.

Une autre spécialité de la province du Hunan est le bœuf à l'ail du Hunan. Ce bœuf est un plat sauté composé d'ail frit dans du bœuf, ce qui rend le bœuf doux et très riche en goût. Pendant le processus de cuisson, le bœuf est sauté avec du gingembre et des piments thaïlandais supplémentaires. Actuellement, ce plat est le plat le plus populaire de la cuisine chinoise et des restaurants chinois.

Les ingrédients de la recette du bœuf du Hunan communs à toutes les cuisines et restaurants chinois sont les suivants

Ce sont les ingrédients les plus courants, mais les Chinois ont récemment expérimenté le goût des aliments. Différentes saveurs et textures alimentaires régionales ont été introduites dans la culture culinaire chinoise. De même, le bœuf du Hunan peut être cuit de différentes manières, certaines provinces diffèrent dans leurs styles de cuisson pour le même plat du Hunan. Certains préfèrent ajouter une saveur aigre et certains ajoutent du sucre ou du miel pour le rendre plus délicieux et plus riche en saveur. Certaines provinces ont expérimenté le bœuf du Hunan avec de l'ananas et de l'avocat en accompagnement.

Les Chinois expérimentent les saveurs alimentaires depuis un certain temps déjà. De nombreux plats traditionnels chinois ont été réintroduits en Chine avec différents ingrédients ou accompagnements. La plupart de la cuisine chinoise est de nature subtile. Pas trop riche en saveurs. Les tendances ont cependant changé et ont donné lieu à de très bonnes perspectives pour l'industrie alimentaire en Chine. Cela a ouvert de nombreuses opportunités commerciales aux nationaux ainsi qu'aux chaînes internationales d'investir et d'ouvrir différents restaurants de cuisine en Chine. Le bœuf du Hunan est un plat traditionnel de la Chine, mais la popularité du plat a récemment augmenté au cours de la dernière décennie en raison de l'exigence et du changement de goût des gens du commun. Ce plat est extrêmement riche en saveurs et offre une grande expérience divine.


La cuisine du Hunan confère de nombreux traits communs à sa cousine voisine et plus notable, la cuisine szechwanaise. Les deux styles de cuisine commencent dans le district occidental de la Chine.

L'atmosphère est subtropicale collante et suffisamment chaude pour dynamiser l'utilisation des saveurs brûlantes pour aider à refroidir le corps et pour exiger un piquant élevé de la nourriture en tant qu'additif.

Avec une atmosphère comparable, les deux régions partagent également de nombreuses préparations. Le riz est un aliment de base important dans les deux plans de contrôle du poids, et les poivrons de ragoût de haricots sont un élément important de la plupart des plats.

Les deux styles de nourriture territoriale sont suffisamment comparatifs pour que de nombreux restaurants et livres de cuisine les associent à la cuisine chinoise occidentale ou fassent allusion aux deux sous le nom de cuisine Szechwan.

Il y a cependant quelques contrastes importants.

La cuisine du Hunan est, pour un certain quelque chose, beaucoup plus chaude que la plupart des plats du Sichuan.

Les plats sichuanais incorporent régulièrement de la colle de ragoût de haricots pour récurer les viandes ou se souvenir de la sauce.

Les experts culinaires du Hunan incorporent le poivre de ragoût de haricots secs entiers, avec ses graines et sa peau très chaudes.

Les distinctions dans le lieu réel où se trouvent les deux quartiers affectent également les distinctions dans leur nourriture.

La région du Szechwan est une région sauvage vallonnée, avec un minimum de terres arables à cultiver.

La région du Hunan, en revanche, est connue pour ses pentes délicates et ses cours d'eau modérés.

Compte tenu de ses collines et de ses vallées fertiles, le district du Hunan s'approche d'un assortiment étonnant de fixations qui ne sont pas accessibles aux cuisiniers Szechwan.

Le poisson et la viande sont tous deux indéniablement plus courants dans la cuisine du Hunan, tout comme de nombreux légumes.

La terre et les difficultés qui y sont liées donnent en outre au Hunan plus d'opportunités de se concentrer sur la nourriture.

La cuisine du Hunan met en évidence un temps de planification complexe et fastidieux.

De nombreux plats commencent leur préparation la veille de leur service et peuvent être marinés, puis cuits à la vapeur ou fumés, enfin à la mode méridionale ou mijotés avant d'arriver à table.

Une considération similaire est accordée à la préparation des préparations, et il est dit que la nourriture du Hunan est la plus satisfaisante à l'œil de chaque cuisine chinoise.

L'état d'un aliment dans une formule spécifique est presque aussi important que son essence dans le dernier plat.

Les experts gastronomiques du Hunan sont des experts avec la lame coupant des états fantaisistes de légumes et de produits naturels qui seront utilisés pour planifier des dîners ou pour les présenter.

La cuisine du Hunan est connue pour son utilisation de ragoûts de poivrons, d'ail et d'échalotes, et pour l'utilisation de sauces pour compléter les saveurs des éléments d'un plat.

Il n'est pas remarquable qu'un plat du Hunan joue sur les différences de saveurs chaudes et dures, préparées, douces et chaudes percutantes, ardentes et délicieusement sucrées à la fois.

Les experts culinaires du Hunan sont réputés pour leur capacité à faire un orchestre de goût avec leurs garnitures.

Un modèle exemplaire est le hamburger piquant du Hunan avec des légumes, où la viande est d'abord marinée pour le moment dans un mélange d'agrumes et de gingembre, puis lavée et lavée avec de la colle de ragoût de haricots avant d'être mijotée dans une sauce de couleur terreuse percutante.

Le résultat est une viande d'une délicatesse fondante sur la langue et qui change de saveur même si vous l'appréciez.

De plus en plus, les restaurants commencent à comprendre les deux styles de cuisine et la nourriture du Hunan fait sa marque.

Le canard ferme et les haricots verts à l'ail ont leur place à proximité du poulet Kung Pao et du porc chaud cuit deux fois.

En tout cas, il n'y a pas de lutte entre les deux pour une place d'honneur parmi les aliments de province chinoise, il y a juste des vainqueurs les cafés qui ont la joie d'examiner les deux.


Top 5 des plats à essayer dans la cuisine du Hunan

Tête de poisson à la vapeur avec piment haché

La tête de poisson cuite à la vapeur avec du piment haché est l'un des plats les plus célèbres du Hunan. Il contient l'utilisation de piments hachés comme condiment. L'origine du plat daterait de la dynastie Qing. Le repas a généralement un goût salé et épicé. Vous pouvez le manger en trempant la tête de poisson dans les piments hachés.

Tofu puant

On ne supporte pas l'odeur de la nourriture de rue au tofu puant. La chose étonnante, cependant, est qu'au moment où vous le goûtez, vous ne pouvez pas arrêter de le manger. Le tofu puant à la Hunan Changsha a une odeur moins épicée. Il est de couleur noire en raison des ingrédients utilisés dans la solution de saumure pendant la fermentation du tofu. Il est frit et servi avec une délicieuse sauce piquante. Les morceaux de tofu sont censés être croustillants à l'extérieur et tendres à l'intérieur. On peut également le servir avec des légumes marinés qui ajouteront une couche supplémentaire de saveur.

Poulet Dongan

Le poulet Dongan est à l'origine du poulet au vinaigre. Les ingrédients principaux contiennent des petits morceaux de poulet, des piments, des grains de poivre du Sichuan, du vinaigre de riz blanc, du gingembre et des oignons verts. On peut ajouter plus d'ingrédients s'ils le souhaitent. C'est le plat signature des habitants du Hunan. Le processus de cuisson commence par étuver le poulet d'abord pendant quelques minutes avant de commencer à le faire mijoter avec du vinaigre de sel et du vin.

Porc braisé Mao&rsquos

Le porc braisé Mao&rsquos est un autre mets de choix dans la région du Hunan. Tout d'abord, le porc est coupé en dés puis braisé dans la sauce avec du sucre et du poivron rouge. Il a un goût unique qui est légèrement épicé, salé et sucré mais pas gras. Le repas tire son nom de la famille Mao&rsquos.

Oeuf sans jaune cuit à la vapeur aux champignons

L'œuf sans jaune cuit à la vapeur est l'un des repas du Hunan les plus authentiques de la tradition de Changsha. Il s'agirait d'un repas traditionnel depuis plus de 100 ans dans le Hunan. Les chefs extraient le jaune puis laissent le blanc d'œuf dans les coquilles. Ensuite, le poulet est ajouté à la coquille d'œuf et mélangé avec le blanc d'œuf avant de le sceller à nouveau, puis la nourriture est cuite à la vapeur. Le plat est délicat et frais.


Résumé de la recette

  • 3 cuillères à soupe d'huile végétale, ou plus au besoin, divisées
  • 2 gousses d'ail, écrasées
  • 1 once de gingembre frais, émincé
  • 1 livre de filet de porc, tranché en fines lanières, ou au goût
  • 3 piments verts longs chauds, tranchés en fines lanières, ou plus au goût
  • sel au goût
  • 2 cuillères à café de sauce soja, ou au goût

Chauffer 1 cuillère à soupe d'huile dans un wok ou une grande poêle à feu moyen-élevé jusqu'à ce qu'il fume. Faire sauter l'ail et le gingembre jusqu'à ce qu'ils soient parfumés, 30 secondes à 1 minute. Ajouter le porc dans la cuisson au wok et remuer jusqu'à ce qu'il soit bien cuit, de 5 à 7 minutes. Transférer le porc dans une assiette.

Versez les 2 cuillères à soupe d'huile restantes dans le même wok à feu moyen-élevé et faites sauter les piments chili jusqu'à ce qu'ils soient bien enrobés d'huile et parfumés, environ 2 minutes. Ajouter le porc aux piments chili et assaisonner généreusement de sel. Cuire et remuer jusqu'à ce que les poivrons soient tendres, 5 à 7 minutes de plus. Mélanger suffisamment de sauce soja dans le mélange de porc pour ajouter de la couleur et le goût du goût salé souhaité.


Qu'est-ce que le poulet du Hunan ? (Avec des photos)

Le poulet du Hunan est un plat épicé de poulet et de légumes populaire dans la cuisine sino-américaine. Il est vaguement basé sur le style de cuisine de la région du Hunan dans le sud-est de la Chine, en particulier le long de la rivière Xiang, la plupart des experts concèdent cependant qu'il n'y a pas un seul plat de poulet de cette région si populaire qu'il justifie un nom aussi universel. En Occident, notamment aux États-Unis, la cuisine chinoise est pourtant devenue assez standardisée et le « poulet du Hunan » est une préparation typique dans de nombreux restaurants et magasins de vente à emporter de ces lieux.

Caractéristiques communes

Le poulet du Hunan est un plat sauté, ce qui signifie qu'il est préparé à l'aide d'un wok à feu très vif. Les cuisiniers ajoutent du poulet cru au wok une fois qu'il est chaud, puis remuent rapidement et constamment jusqu'à ce que la viande soit bien cuite.

L'une des caractéristiques les plus déterminantes de ce type de poulet est sa sauce épaisse, qui est généralement préparée en combinant du gingembre frais, de la sauce soja et du vinaigre de vin de riz. Des épices comme les piments rouges, l'ail et les oignons verts sont également généralement inclus. Les cuisiniers font généralement mariner les morceaux de poulet dans cette sauce pendant plusieurs heures avant la cuisson, et la plupart en rajouteront au fur et à mesure de la préparation du plat. La plupart des gens ajouteront également de la fécule de maïs pendant cette phase pour aider la sauce à épaissir et à vraiment adhérer au poulet.

Le type de poulet utilisé peut faire l'objet d'une certaine controverse, du moins parmi les amateurs de cuisine chinoise. Beaucoup de gens soutiennent que les morceaux de poulet avec os - les pilons, par exemple, ou les ailes et les cuisses - sont plus authentiques. Cependant, ces morceaux peuvent être plus difficiles à manger, en particulier lorsqu'ils sont présentés sous forme de sauté. De nombreux restaurants et entreprises commerciales utilisent des morceaux de poulet désossés, généralement de la poitrine. Cela peut être moins traditionnel, mais s'avère généralement plus populaire auprès des consommateurs.

Accompagnements

La plupart du temps, le poulet du Hunan est servi sur du riz blanc avec des légumes, en particulier du brocoli et de l'oignon. La cuisson des légumes à côté du poulet permet à leurs saveurs d'influencer la sauce, mais ce n'est pas toujours nécessaire - les légumes peuvent être préparés séparément, ce qui les rend plus croustillants et les aide à mieux conserver leur propre texture. Il est généralement plus efficace de tout cuisiner en même temps, car cela permet de gagner du temps et nécessite moins d'outils, mais le goût est souvent amélioré lorsque les ingrédients sont séparés. Cela dépend beaucoup des préférences gustatives individuelles du chef ainsi que de l'espace et du temps disponibles.

Où trouver dans le commerce

Le poulet du Hunan est généralement un plat de base dans les restaurants chinois, en particulier les chaînes de plats à emporter ou de « restauration rapide ». La simplicité et la prévisibilité facile du plat en font un favori parmi les consommateurs en déplacement. Ces mêmes propriétés le rendent souvent quelque peu moins populaire dans les établissements chinois plus chics, où les chefs aiment souvent présenter des plats plus authentiques ou du moins plus complexes.

Variété traditionnelle et occidentalisation

La région chinoise du Hunan est bien connue pour ses aliments épicés avec une chaleur sèche qui provient principalement de l'huile de piments fermentés ou déshydratés qui poussent dans la région. Les plats de volaille sont populaires ici, bien qu'il n'y ait pas vraiment un seul plat qui soit lui-même caractéristique de la cuisine puisque les cuisiniers du Hunan, comme dans la plupart des endroits, préparent les repas de différentes manières. Le poulet peut être sauté, bouilli ou grillé, par exemple, et une variété de sauces et de marinades différentes sont courantes.

Le plat connu sous le nom de « poulet du Hunan » aux États-Unis, dans une grande partie de l'Europe et dans d'autres pays est généralement mieux décrit comme « inspiré du Hunan ». Il est généralement fabriqué avec des ingrédients couramment disponibles en dehors de la Chine et est souvent conçu pour plaire aux consommateurs non chinois. La plupart des restaurants de restauration rapide préparent ce plat en suivant la même recette de base et, par conséquent, il est devenu plus ou moins standardisé dans le monde entier. Différents cuisiniers sont bien sûr libres d'ajouter leurs propres touches, mais le plat principal est généralement à peu près le même d'un endroit à l'autre.

Cuisiner à la maison

Un certain nombre de fabricants de produits alimentaires vendent des sauces de spécialité du Hunan que les cuisiniers à domicile peuvent acheter pour préparer le plat dans leurs propres cuisines. Certaines entreprises vont également jusqu'à vendre des plats de poulet prêts à l'emploi, généralement surgelés, qui peuvent être préparés rapidement. Ces options « pré-faites » ont tendance à mieux imiter le goût des plats à emporter, mais ne sont en aucun cas le seul moyen d’obtenir de bons résultats. Faire de la sauce Hunan à partir de rien peut prendre beaucoup de temps, mais cela en vaut souvent la peine en ce qui concerne le goût et la valeur nutritionnelle. Les cuisiniers à domicile qui contrôlent ce qui entre dans leurs repas peuvent à la fois les adapter aux goûts personnels ou aux préférences des membres de la famille et peuvent limiter les ingrédients comme les sucres et les féculents, qui peuvent ajouter des calories.

Variantes courantes

Rendre le plat plus ou moins épicé est l'une des variantes les plus faciles, bien que l'ajout de choses comme de l'ail, des grains de poivre ou différents légumes puisse également altérer le produit fini. Le servir sur du riz brun, des nouilles fines ou de la laitue râpée peut également changer la présentation. Tant que les cuisiniers s'en tiennent à la sauce brune épaisse de base, modifier le goût ou jouer avec les accompagnements peut être un bon moyen de personnaliser le plat.